1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Noël à New York : les 5 choses à faire et à éviter
Idées de voyage

Noël à New York : les 5 choses à faire et à éviter

Mis à jour le : 9 février 2017

Carte

Quelle ville incarne mieux l’esprit de Noël que New York ? Le fameux poème “The Night Before Christmas (Une visite de saint Nicolas) ne fut-il pas inspiré par une balade hivernale en plein cœur de Manhattan en 1823, et l’elfe du film éponyme (avec Will Ferrell) ne troque-t-il pas sa place au pôle nord contre un séjour dans la Grosse Pomme ? 
Logiquement, certaines attractions phares du Noël new-yorkais sont devenues des passages touristiques aussi obligés que jouissifs, tandis que d’autres n’en valent tout simplement pas la peine.

Le rockefeller center plaza à noël à New York

À FAIRE
Aller à Rockefeller Center Plaza (la “capitale du Noël new-yorkais”) et voir l’immense sapin de Noël (installé ici depuis 1931, et comptant quelque 30 000 illuminations), et prendre quelques photos. Cela vaut bien la peine d’affronter la cohue, notamment à la nuit tombée, quand les épaules nues du Prométhée doré reflètent les illuminations. Les lumières s’éteignent à 23h30 pendant la période de Noël, et à 21h le soir de la Saint-Sylvestre.
À ÉVITER 
Y aller pour patiner. La patinoire est minuscule et hors de prix, sans compter qu’il faut souvent près de deux heures d’attente pour chausser les patins. Attendez plutôt début janvier (lorsqu’il n’y a plus de queue et que cela devient moins cher en pleine semaine) ou optez pour la patinoire de Wollman Rink, à Central Park, plus grande, légèrement plus abordable, et tout aussi évocatrice.

Aller à Fao schwartz pendant les fêtes à New York

À FAIRE
Aller à FAO Schwartz, et essayer de faire des claquettes sur le clavier de piano géant du plus fameux magasin de jouets de New York.
À ÉVITER
Y aller à l’improviste, surtout le week-end, lorsque les files d’attente s’étirent jusqu’au coin de la rue. Allez-y dès l’ouverture, de préférence en semaine pour éviter (le gros) de la foule. Sinon, force est de l’admettre, les enfants adorent le magasin Toys'R'Us de Times Square et sa grande roue à l’intérieur.

Se rendre a Macy's Santaland à noël à New York 

À FAIRE
Aller voir Macy's Santaland, l’épatant village de Noël du grand magasin Macy’s, avec sapins de Noël, elfes, trains miniatures et féerie enneigée. C’est aussi l’adresse, par ligne directe interposée du “seul et unique Père Noël”, là même où le film “Le Miracle de la 34e rue” (un formidable coup de publicité pour le magasin) fut tourné en 1947.
À ÉVITER
Y aller le week-end, ou vers midi en semaine. Présentez-vous juste avant l’ouverture (9h durant la semaine de Noël) et vous attendrez à peine cinq minutes. Et puis, s’il vous plaît, cessez de tirer sur la barbe de “Santa Claus” - c’est une vraie !

Assister à un spectacle de noël à New York

À FAIRE
Assister à un spectacle de Noël. La célébration du solstice d’hiver en la cathédrale St John the Divine est un spectacle musical très populaire et plutôt profane, tandis que Christmas Spectacular, donné au Radio City Music Hall, a bercé l’enfance de tous les petits New-Yorkais, avec ses pères Noëls par dizaines et ses Rockettes dansant leur propre version du french cancan.
À ÉVITER
Négliger les autres boroughs. Le BAM (Ballet American Theater), à Brooklyn, propose sa version personnelle du “Casse-noisettes” de Tchaïkovski, tandis que le New York Botanical Garden, dans le Bronx, offre l’une des plus formidables traditions de Noël, avec le Holiday Train Show. Ce petit train électrique serpente sur quelque 400 m, au fil d’icônes new-yorkaises comme le pont de Brooklyn, le Yankee Stadium et la cathédrale Saint-Patrick.

Faire du shopping à noël à New York 

À FAIRE
Du lèche-vitrines.
À Noël, tous les grands magasins et boutiques de New York revêtent leurs plus beaux atours.
À ÉVITER
Se cantonner aux rues branchées de Downtown. Midtown est incomparable. Remontez Fifth Avenue depuis le Rockefeller Center jusqu’au FAO, puis allez jeter un coup d’œil aux folles créations modernes de Barney's.


 
Basé à New York, Robert Reid est le rédacteur en chef de Lonely Planet États-Unis.

Paramètres des cookies