1. Accueil
  2. Magazine
  3. Cuisine
  4. Top 5 des restaurants à Venise
Cuisine

Top 5 des restaurants à Venise

Mis à jour le : 9 janvier 2017

Carte

À Venise, vous trouverez de nombreux restaurants pour touristes, avec menu en dix langues et service expéditif. Mais si vous cherchez bien, il y a toujours une place au bar d'un endroit plus authentique pour quelques cicchetti, en particulier pour le soir, après le départ des touristes d’une journée. Voici quelques-uns de nos restaurants préférés à Venise. 

All'Arco

Chaque jour, le chef et son fils accommodent les produits du marché du Rialto pour concocter les meilleurs cicheti de Venise. Le lundi, jour de fermeture de la Pescaria, Francesco enveloppe des asperges sauvages dans des tranches de rosbif cru à la moutarde ancienne. Le samedi, jour de pêche, Matteo relève un tartare de thon sicilien avec de la menthe, des fraises des Dolomites et du vinaigre balsamique vieilli. Même accompagnés d’un prosecco, les repas atteignent rarement 20 € et méritent toujours quatre étoiles.
Calle dell’Arco, San Polo 436 ; cicheti 1,50-4 € ; 12h-20h30 du lundi au samedi, en avril, juin et septembre. Jusqu’à 15h30 d'octobre à mars. Fermé en juillet - août.

Venissa

L’amuse-bouche, une coquille Saint-Jacques trempant prudemment son corail dans une réduction noire d’expresso, annonce un repas placé sous le signe de la malice. Rentré au pays après un passage dans des restaurants internationaux, le chef Paola Budel prend un plaisir évident à revisiter les ingrédients locaux : dans ses plats, c’est Mazzorbo, une île reliée à Burano, qui s’exprime dans toute sa nature verdoyante et féconde – goûtez par exemple les gnocchis de chapelure dans leur bouillon aromatique de fenouil sauvage et de pousses d’asperges, de jeune menthe et de basilic. En dévorant l’assiette de 63 minuscules poulpes pêchés à la main à Chioggia et servis sur un barene (banc de sable) de purée aillée de fèves, on s’imagine être un monstre marin de la lagune.
Réserver à l’avance et prévoir au moins 60 € par personne et de la crème solaire pour profiter de la terrasse ensoleillée dominant le vignoble (www.venissa.it ; Fondamenta di Santa Caterina 3, Mazzorbo ; 12h-15h et 19h-21h30 du mardi au dimanche).


Des cicchetti, les tapas de Venise. Renée Suen

Anice Stellato

Une fois trouvé ce lieu caché de Cannaregio (une aventure), vous n’aurez plus qu’à vous régaler : côtelettes en croûte d’herbes, raviolis maison et moeche (petits crabes de la lagune) légèrement frits, à manger d’une bouchée. Le décor (lampes en fer et sets en papier recyclé sur les tables communes) laisse la priorité à la cuisine, locale, et aux conversations. Réservez.
Fondamenta della Sensa 3272 ; repas 25-40 € ; 9h30-15h30 et 18h30-23h30 du mercredi au dimanche. www.osterianicestellato.com

Trattoria Corte Sconta

Les visiteurs de la Biennale recherchent cette corte sconta (cour cachée) couverte de vigne pour déguster d’originales assiettes de pâtes ou des poissons et fruits de mer de première fraîcheur. Tous ces mets sont présentés avec art : pâtes à l’encre de seiche rehaussées d’un concentré d’orange, tendres cappesante (Saint-Jacques) et anguille de la Brenta rôtie au vinaigre balsamique.
Calle del Pestrin 3886 ; repas 45-65 € ; 12h30-14h30 et 19h- 21h30 du mardi au samedi, fermé en janvier et août.

Al Pesador

Pesador revisite superbement la cuisine vénitienne : parmi les cicheti, laissez-vous tenter par la terrine de petites coques de lagune surmontées d’une gelée au citron, et, dans les primi (plats), par les coquilles Saint-Jacques aux herbes et gnocchis à l’encre de sèche.
Campo San Giacometto, San Polo 125 ; plats 15-30 € ; 12h-15h et 19h-23h du lundi au samedi ; www.alpesador.it.
 
Photo poissons: Rutger Blom


Vizeat