Le Sud-Est de la Tanzanie

Pourquoi y aller

Le temps semble s’être arrêté dans ce territoire reculé et faiblement peuplé. Ni aussi construit ni aussi animé que le Nord, il n’attire que de rares touristes. Le sud-est de la Tanzanie n’en a pas moins tout pour séduire les aventuriers désireux d’en apprendre davantage sur les traditions du pays, les amateurs de safari et les plongeurs. À la suite de la récente découverte de gisements de gaz naturel offshore, le temps est cependant aujourd’hui compté.
Parmi les incontournables de la région figurent la réserve naturelle de Selous et ses animaux sauvages, les grandes plages de sable blanc et les récifs coralliens de l’île de Mafia, ainsi que les ruines de Kilwa Kisiwani, qui rappellent que cette partie du continent fut la plaque tournante de routes commerciales s’étendant jusqu’en Extrême-Orient.
Mafia et Selous disposent tous deux d’un fabuleux choix d’équipements et de lieux d’hébergement correspondant aux critères occidentaux. Ailleurs, les infrastructures sont peu développées et les trajets en voiture peuvent s’avérer pénibles.

Quand partir

  • Mars-mai À Selous, plusieurs camps sont fermés ; ceux qui sont ouverts sont propices à l’observation des oiseaux.
  • Oct La meilleure période pour découvrir les fonds marins qui environnent Mafia.
  • Nov-fév Les requins-baleines croisent au large de Kilindoni (Mafia).

À ne pas manquer

  1. Un safari en bateau dans la réserve de Selous.
  2. Plonger ou se relaxer dans l’archipel de Mafia.
  3. Remonter le temps dans la vieille ville commerçante swahili de Mikindani.
  4. Les ruines de la célèbre cité-État médiévale de Kilwa Kisiwani.
  5. L’île de Fanjove, dans l’archipel de Songo Songo, privée, et propice à la détente.
  6. Une immersion dans la culture tanzanienne à Kilwa
  7. Masoko, à Lindi et dans d’autres villes du Sud-Est.
Mis à jour le : 4 juillet 2017