Chili : Histoire

Avant l'arrivée des Européens, différentes cultures autochtones cohabitent sur le territoire de l'actuel Chili. Bien que politiquement assujetties aux Incas, les populations locales précèdent la civilisation des seigneurs de Cuzco.

1494

Le traité de Torsedillas ratifie le partage des Amériques entre le Portugal et l'Espagne. Cette dernière reçoit toutes les terres à l'ouest du Brésil.

1541

L'expédition menée par Pedro de Valdivia atteint la vallée fertile du Mapocho. Santiago est fondée la même année. La Serena, Valparaiso, Concepción, Valdivia et Villarrica suivent peu après. Suivant le modèle espagnol, la colonie se structure comme un État féodal fondé sur la grande propriété terrienne. Tandis que les maladies infectieuses importées par les nouveaux arrivants déciment les Indiens, les métis doivent travailler comme métayers sur les vastes exploitations agricoles. Ce système de latifundia subsistait encore largement dans les années 1960.

1810

Formation d'une junte patriotique à Santiago.

1817

José San Martin bat les Espagnols ; Bernardo O'Higgins devient directeur suprême du Chili.

1823-1831

Période d'anarchie politique.

1831-1871

Les conservateurs au pouvoir promulguent une Constitution (1833).

1879-1884

Guerre du Pacifique contre le Pérou et la Bolivie. Vainqueur, le Chili annexe au nord le désert d'Atacama, riche en ressources minières, et les territoires tempérés du Sud.

1891

Guerre civile.

1891-1925

Instauration d'un régime parlementaire.

1925

L'armée rétablit le régime présidentiel.

1938-1952

Gouvernements de front populaire, puis de centre gauche.

1964-1970

Gouvernement démocrate-chrétien d'Eduardo Frei.

1970

Victoire de Salvador Allende, le candidat de gauche, à l'élection présidentielle. Il entreprend la nationalisation des mines et des banques.

1973

Un coup d'État militaire porte au pouvoir le général Pinochet – probablement avec l'aide de la CIA – qui instaure un régime autoritaire. Allende se suicide avec une arme à feu avant l'assaut (cependant, la thèse de l'assassinat, orchestré par la CIA, ou même par Fidel Castro !, est encore accréditée) et ses partisans sont assassinés en masse. On estime à plus de 2 000 le nombre de personnes tuées et à près de 30 000 personnes torturées sous la dictature.

1988

Une majorité de Chiliens vote « non » au plébiscite organisé par Pinochet. Ce dernier se maintient toutefois à la tête de l'État.

1990

Le démocrate-chrétien Patricio Aylwin, élu en 1989, succède à Pinochet

1993

Le démocrate-chrétien Eduardo Frei (fils de l'ancien président du même nom) devient président de la République

1998

Le général Pinochet est arrêté à Londres. Plusieurs pays demandent son extradition et son jugement, l'Espagne en tête.

2000

L'Angleterre rejette la demande d'extradition de Pinochet en invoquant des raisons de santé. L'ex-dictateur rentre au Chili où il fait l'objet de plaintes déposées par des familles de victimes. Le Parlement chilien vote l'immunité judiciaire pour les anciens présidents de la République : les chances de voir Pinochet jugé un jour dans son pays semblent donc plutôt compromises. En mars, élection du socialiste Ricardo Lagos à la présidence de la République.

2002

Le 1er juillet, la suspension des poursuites contre Pinochet est déclarée définitive.

2004

Deux ans après avoir suspendu les poursuites judiciaires contre l'ancien dictateur, la cour d'appel de Santiago a confirmé l'inculpation de Pinochet pour atteinte aux droits de l'homme. Ses avocats tentent un recours devant la Cour suprême, invoquant l'état de santé du général.

2005

La Cour suprême, la plus haute instance judiciaire du pays, confirme la mise en examen d'Augusto Pinochet pour sa responsabilité présumée dans un homicide et la disparition de neuf opposants. En juin, il est relaxé par la Cour d'appel. Les recours déposés ensuite par les victimes sont jugés « irrecevables ». Cette relaxe est confirmée en septembre par la Cour Suprême. Cependant, de nouvelles procédures sont en cours contre Pinochet pour fraude fiscale. En décembre, lors des législatives, les électeurs ont supprimé les postes de sénateurs à vie crées par Pinochet. Le Parti de la Concertation remporte la majorité dans les deux chambres. De nouvelles réformes de la Constitution suppriment définitivement les verrouillages autoritaires laissés par Pinochet.

2006

Élection de la socialiste Michelle Bachelet, le 15 janvier, à la présidence du Chili avec 53,5% des suffrages exprimés.

2006

Le 6 octobre, la Cour suprême du Chili lève l’immunité d'Augusto Pinochet. Celui-ci meurt le 11 décembre suivant.

2008

Le 23 mai 2008, Michelle Bachelet est élue par ses pairs présidente de l'Union des Nations sud-américaines pour une durée d'un an.

fév 2010

Un tremblement de terre de magnitude 8,8 sur l'echelle de Richter a frappé le Chili, faisant 450 morts. Plusieurs répliques fortes sont survenues les jours suivants.

mars 2010

Miguel Juan Sebastián Piñera Echenique, candidat de centre-droit, est élu président de la République le 11 mars.

2011

Le 4 juin, l'éruption du volcan Puyehue perturbe durant plusieurs mois le trafic aérien international en Amérique du Sud et en Océanie, notamment à Buenos Aire. En octobre, le volcan Hudson fait craindre à son tour une éruption.

Mis à jour le : 11 novembre 2012

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Qu’ils partent deux mois ou deux ans, ce guide est le compagnon indispensable des grands voyageurs.