Guadeloupe : Comment circuler

Bateau

Depuis la gare maritime de Bergevin, située à l'ouest de Pointe-à-Pitre, plusieurs compagnies maritimes assurent des liaisons vers les Saintes, Marie-Galante, la Martinique, Sainte-Lucie et la Dominique.

Bus

Les bus (sauf ceux de Pointe-à-Pitre) appartiennent à des propriétaires privés qui ont acheté la concession d'un itinéraire. Ils décident eux-mêmes de leurs jours et de leurs horaires de travail, sans qu'aucune contrainte ne puisse leur être imposée. Les bus partent quand le nombre de passagers à bord est jugé suffisant. Pour demander à un bus de s'arrêter, il suffit de lever la main, au bord de la route.
Les bus pour le sud de la Grande-Terre (au départ de Pointe-à-Pitre) sont parmi les plus réguliers et les plus fréquents ; ils desservent la marina de Bas-du-Fort, Gosier, Sainte-Anne et Saint-François. Ils partent du boulevard Dubouchage, en semaine de 5h30 à 18h, le samedi jusqu'en milieu d'après-midi (plus rares le dimanche).
Les bus en direction du nord de la Grande-Terre, pour Les Abymes, Le Moule, Anse-Bertrand et Morne-à-l'Eau, partent de la gare routière derrière le boulevard de l'Hôpital.
Quant aux bus à destination de la Basse-Terre, ils partent du nord-ouest de la ville. Comptez au moins 2 € pour un trajet entre deux villes.

Circuits organisés

Plusieurs agences organisent des circuits accompagnés sur l'île, à la demi-journée ou à la journée. Safari-Caraib (06 90 56 17 03 ; www.safaricaraib.com) propose par exemple des découvertes thématiques en 4x4.

En stop

Les habitants de la Guadeloupe se déplacent souvent en stop, surtout quand les bus font la grève. Ce mode de déplacement n'est jamais très sûr : si vous y tenez vraiment, pratiquez-le à deux et prévenez la personne – ou l'hôtel – qui vous attend. Dans les petites îles proches, les risques sont moindres mais le stop reste vivement déconseillé aux femmes seules.

Plaisance

La mer des Antilles est l'une des plus belles régions du globe pour la navigation de plaisance et fournit une exceptionnelle diversité de paysages sous un climat idéal.
C'est dans l'une des 3 marinas guadeloupéennes que vous pourrez louer un voilier ou un catamaran de croisière.
La marina de Bas-du-Fort (05 90 93 66 20 ; www.caribbean-marinas.com/basdufort ; VHF canal 09), située à égale distance des communes de Gosier et de Pointe-à-Pitre, possède une capacité de 1 000 places (dont 50 au mouillage) et reste facile d'accès, de jour comme de nuit. Une zone technique est disponible si votre bateau nécessite quelques travaux de réparation. Elle présente un bon abri en cas de cyclone. De nombreuses agences de location de voiliers ou de bateaux moteur sont présentes, la zone étant un point de départ parfait pour débuter une croisière.
La marina de Saint-François (05 90 88 47 28/06 90 50 85 15 ; VHF canal 09), sur la Grande-Terre, offre 8 nouveaux pontons qui portent sa capacité d'accueil à 250 places. Une nouvelle zone technique a été aménagée, et offre tous les services au plaisancier.
La marina de Rivière-Sens (05 90 81 77 61 ; www.marinarivieresens.com ; VHF canal 09), en Basse-Terre, est en pleine rénovation et offrira bientôt tous les services aux plaisanciers.
Les services de douane et d'immigration à Pointe-à-Pitre, Basse-Terre et Deshaies sont ouverts en semaine de 8h à 16h.

Taxi

On trouve des stations de taxis à l'aéroport Pôle-Caraïbes, à Pointe-à-Pitre (05 90 20 74 74) et à Basse-Terre (05 90 81 89 23). Les grands hôtels disposent aussi d'un service de taxi ainsi que certains gîtes, qui peuvent organiser des transferts payants. Comptez 20 € de l'aéroport à Pointe-à-Pitre, 30 € jusqu'à Gosier, 35 € pour Sainte-Anne et 60 € jusqu'à Saint-François. Une majoration de 40% est prévue les dimanches et les jours fériés, ainsi que la nuit (20h-7h). Les taxis bleu et jaune de la compagnie CDL (05 90 82 94 47) assurent un bon service.

Voiture

Le permis de conduire national est bien sûr valable. Les routes sont excellentes et presque toutes goudronnées ; en revanche, les routes de montagne ou secondaires se révèlent souvent étroites et parsemées de nids-de-poule. Les limitations de vitesse sont les mêmes qu'en métropole. Soyez tout de même prudent car beaucoup de conducteurs ont la fâcheuse habitude de se prendre pour des pilotes de rallye, notamment les vendredis et samedis soir. Sur la Grande-Terre, les routes sont larges et en ligne droite, mais sur la Basse-Terre, elles sont davantage sinueuses et étroites. Souvent, vous n'aurez aucune visibilité dans les virages et, malgré cela, certains n'hésiteront pas à vous doubler. Mieux vaut donc klaxonner à outrance et ralentir lorsque la route devient dangereuse. Notez que la circulation est très dense en périphérie de Pointe-à-Pitre, et le stationnement y est problématique.

Location de voitures

On trouve toutes sortes d'agences de location de voitures, réparties entre l'aéroport Pôle Caraïbes, la zone d'activité de Jarry, Gosier et plus ponctuellement les autres grandes villes. La plupart du temps, ce sont des filiales de grandes compagnies internationales. En haute saison, si vous n'avez pas réservé suffisamment à l'avance depuis la métropole, vous risquez de vous retrouver avec un modèle haut de gamme, plus coûteux. Dans toutes les agences, on obtient des tarifs dégressifs à partir d'une semaine de location. Comptez environ 190–275 €/sem selon la saison, ou autour de 40 €/jour.

Mis à jour le : 30 novembre 2012

Articles récents

Guide de voyage

Toutes les clés pour découvrir la Guadeloupe le temps d'un petit voyage

Paramètres des cookies