Guadeloupe : Culture

Coutumes

Pas d'impairs ! Si vous êtes invité, demandez toujours à la maîtresse de maison ce que vous pouvez apporter. Lorsque vous entrez dans un restaurant ou un commerce, n'oubliez pas de dire bonjour à la cantonade. Souvenez vous aussi que dès midi passé d'une minute, c'est par "bonsoir" que l'on se salue !

Langue

Le créole a longtemps été considéré avec mépris comme une simplification de la langue des colons permettant aux maîtres et aux esclaves de communiquer. Aujourd'hui, le créole (ou plutôt les créoles car on en distingue plusieurs) est reconnu comme une langue à part entière.
Homme : nonm
Femme : fanm
Chambre : chanm
Buveur (se) de rhum : wonmyè / wonmyéz
Maintenant : Alè ou alèkilé
Fruit de la passion : (marakoudja) ponm kalbas
Cannelle : kannèl
Muscade : miscad
Mangue : mango
Citron : sitwon
Ananas : zannanna
Banane : bannann (lire zan nan na)
Maison : kaz
Epicerie : lolo ou boutik
Perroquet : jako

Nourriture

La cuisine des Antilles est le reflet du brassage des cultures européenne, africaine et indienne, mélange qui donne à la cuisine créole ses lettres de noblesse. Acras, achards (légumes marinés servis en hors-d'œuvre), lambis, patates douces, fruits à pain, colombo de cabri ou de cochon... seront de tous vos menus. Libre à vous de les accompagner de jus frais de goyave ou de prunes de cythère ou encore de maracudja (fruit de la passion). Le rhum reste la vedette incontestée des boissons antillaises et le planteur (cocktail à base de rhum vieux, de jus de fruits, de muscade et de cannelle), la meilleure introduction à tout tête-à-tête ou rendez-vous entre amis.

Religion

Le catholicisme est la religion la plus répandue et la ferveur avec laquelle les Antillais pratiquent le culte est une exception dans le paysage religieux français. En Guadeloupe, l'hindouisme tient aussi une certaine importance dans le sentiment religieux. L'île compte une centaine de lieux de culte.

Arts

Aimé Césaire, poète martiniquais de renom international, auteur de théâtre et maire de Fort-de-France, restera une figure incontournable des Antilles. Ami de Léopold Sédar Senghor, chantre de la négritude, son influence littéraire et politique est réelle. Aujourd'hui, la création littéraire antillaise, essentiellement romanesque et fière de sa "créolité" n'a rien perdu de sa vitalité. La renommée internationale d'auteurs comme Maryse Condé, Raphaël Confiant ou Patrick Chamoiseau en témoigne.
Né dans les années 1970, le cinéma antillais puise lui aussi ses inspirations dans une recherche d'identité et dans une référence constante aux racines africaines. Avec le très populaire Coco la fleur du candidat, Christian Lara ouvre la voie au cinéma d'auteur, l'identité créole s'exprimant avec force et talent dans des films comme celui de Euzhan Palcy, Rue Case-Nègres, Lion d'argent à la Mostra de Venise en 1983.
Quant au patrimoine musical, il est fécond et tire ses origines de la musique traditionnelle et des percussions africaines. Biguine, reggae, zouk rivalisent avec le gwoka, musique traditionnelle de la Guadeloupe dont l'instrument, le ka (tambour en peau de chèvre), représente le symbole des indépendantistes.

Mis à jour le : 26 mai 2014
Vizeat

Articles récents

Guide de voyage

Toutes les clés pour découvrir la Guadeloupe le temps d'un petit voyage

Paramètres des cookies