Guadeloupe : Environnement

Géographie, faune et flore de la Guadeloupe

Baignée à l'ouest par la mer des Antilles et à l'est par l'océan Atlantique, la Guadeloupe fait partie d'un archipel qui compte deux îles principales, Basse-Terre et Grande-Terre, séparées par un étroit chenal, la rivière Salée, et six autres îles : Marie-Galante, Saint-Martin (partie française), Désirade, Saint-Barthémély, les Saintes et Petite-Terre. Si à Grande-Terre s'étire un paysage de plaines sèches dominées par des collines peu élevés (les "mornes"), la Basse-Terre est au contraire une île montagneuse, accidentée, dominée par le volcan de la Soufrière (1 467 m), encore en activité.

Faune et flore

Des marais à mangrove à la forêt d'altitude, la végétation est relativement diversifiée et compte de multiples espèces : acacia, gommier blanc, gommier rouge, acajou, palissandre, palétuvier... Si Basse-Terre est couverte d'arbres tropicaux à bois durs (gommiers et châtaigniers) et de forêts de fougères, la brousse sèche prédomine à Grande-Terre. Mais, de manière générale, sur les côtes basses du littoral, végétation de plage ou paysage de mangrove rivalisent. Sur les côtes accidentées, les frangipaniers s'arriment. Quant aux fleurs des Antilles, sauvages ou cultivées, hibiscus, balisier ou jasmin-bois, elles sont de toute beauté et embaument les lieux d'un doux parfum suave.
En revanche, la faune est relativement rare. Parmi les animaux les plus répandus , à noter les mangoustes, les ratons laveurs (ou racoon, le symbole officiel du parc national de la Guadeloupe) et les iguanes. Chez les oiseaux, colibris (ou oiseaux-mouches), hérons, pélicans bruns, frégates et pics noirs prédominent. Dans l'eau, barracudas, requins bleus, dormeurs et marteaux, marlins et espadons se partagent les fonds sous-marins tandis que près des côtes, dauphins et marsouins font partie du paysage.

Mis à jour le : 28 mai 2014

Articles récents

Guide de voyage

Toutes les clés pour découvrir la Guadeloupe le temps d'un petit voyage

Paramètres des cookies