Cancún, Cozumel, Yucatán : Comment circuler

Transports dans la région

Bateau

Prix d’un aller-retour à bord d’un ferry reliant régulièrement les îles au continent :
Isla Holbox 80 $M
Isla Cozumel 310 $M
Isla Mujeres 140 $M (depuis le quai de Puerto Juárez)
Pour plus de renseignements sur les horaires, les points de départs et les car-ferrys, consultez www.granpuerto.com. Les ferrys pour Holbox ne disposent pas de site Internet. Recherchez aussi par destination pour obtenir davantage de détails.

Bus

La péninsule du Yucatán bénéficie de bonnes routes et d’un réseau de bus confortable, efficace et abordable, qui relie régulièrement toutes les villes entre elles. La plupart des agglomérations sont dotées d’une gare routière principale où arrivent et d’où partent tous les bus longue distance. Celle-ci peut s’appeler Terminal de Autobuses, Central de Autobuses, Central Camionera ou plus simplement “La Central” (à ne pas confondre avec “el centroî”, le centre-ville). Lorsqu’il n’existe pas de gare routière unique, les différentes compagnies de bus disposent de gares disséminées dans la ville. Grupo ADO (www.ado.com.mx) gère la plupart des lignes que vous serez amené à emprunter.

Tarifs

En première classe, comptez 60-70 $M par heure de voyage (70-80 km). En bus deluxe, les prix sont de 10 à 20% plus élevés, et en ejecutivo jusqu’à 50% de plus. Voyager en seconde classe revient environ à 20% moins cher.

Réservations

Pour des trajets de quatre à cinq heures sur des routes très empruntées, on peut généralement se rendre directement à la gare routière, acheter un billet et partir dans la journée. Pour les itinéraires plus longs ou moins bien desservis, achetez votre billet au moins un jour à l’avance. Les compagnies deluxe et 1re classe disposent d’un système de réservation informatique qui permet de choisir son siège lors de la réservation.
On peut acheter son billet à bord des bus deluxe ou 1re classe de compagnies comme ADO et OCC auprès de Boletotal (www.boletotal.mx), un service de réservation qui possède des agences à Mérida, Cancún, Cozumel, Campeche, Ciudad del Carmen et San Cristóbal de las Casas. Boletotal facture 10% de frais de réservation et vous économiserez donc quelques deniers en acquérant votre billet directement à la gare routière.

Voiture et moto

Conduire au Mexique n’est pas aussi simple qu’aux États-Unis et la location est plus coûteuse. Toutefois, disposer de son propre véhicule confère plus de souplesse et de liberté. Ainsi, pour accéder aux plages les plus isolées de la péninsule, comme Punta Allen, Xcalak ou la côte qui s’étend à l’est de Progreso, être motorisé facilite beaucoup les choses.

Location

Louer une voiture dans le Yucatán revient plus cher qu’en Europe ou aux États-Unis, mais se fait facilement. On peut réserver par Internet, par téléphone ou en personne, et retirer le véhicule dans une agence en ville, à l’aéroport ou dans de nombreux grands hôtels. Réserver bien à l’avance sur Internet permet de réaliser de substantielles économies. Lisez bien les clauses des contrats en petits caractères avant de vous engager.
Principales agences de location dans le Yucatán:
Alamo (www.alamo.com)
Budget (www.budget.com.mx)
Easy Way (www.easywayrentacar.com)
Europcar (www.europcar.com.mx)
Hertz (www.hertz.com)
National (www.nationalcar.com.mx)
Thrifty (www.thrifty.com.mx)

Autostop

L’autostop n’est jamais entièrement sûr, quelque soit le pays, et, même si le Yucatán est une région relativement sûre du Mexique, nous vous le déconseillons. Les auto-stoppeurs doivent savoir qu’ils courent un risque allant de faible à potentiellement élevé. Gardez à l’esprit que les enlèvements contre rançon ne sont pas rares au Mexique. Si vous choisissez malgré tout de faire de l’auto-stop, voyagez à deux et indiquez à une tierce personne votre destination. L’autostop est fortement déconseillé aux femmes, et ce, qu’elles voyagent seules ou à deux, notamment à proximité de la frontière entre le Chiapas et le Guatemala.

Transports urbains

Bus

Généralement appelés camiones, les bus locaux restent le moyen de transport le plus économique pour découvrir une ville et les villages environnants. Ils circulent régulièrement et ne coûtent que quelques pesos dans les villes. Les conducteurs ne s’arrêtent habituellement qu’à des paradas (arrêts) définis, mais il arrive que certains acceptent de vous prendre à l’angle d’une rue si vous levez la main. Attention, le chauffeur ne sera pas toujours en mesure de vous rendre la monnaie.

Bicyclette

Les déplacements à vélo deviennent courants dans certaines villes mexicaines. Ceci dit, ne partez pas du principe que les voitures vous accorderont la priorité et soyez très vigilant sur les routes étroites. Dans quelques villes, comme Valladolid, il existe désormais des pistes cyclables. Dans le centre de Mérida, l’une des rues principales du centre-ville est fermée à la circulation automobile le dimanche, et le mercredi soir, un groupe d’adeptes du cyclisme organise de grandes balades collectives. On peut louer un vélo dans la plupart des villes moyennant environ 25 $M par heure ou 100 $M par jour.

Colectivo et Combi

Sur une grande partie de la péninsule, différents petits véhicules, souvent des Volkswagen, des Ford ou des Chevrolet, font la navette entre certaines agglomérations, en particulier entre des bourgades de campagne ou des localités voisines. Ils partent généralement une fois qu’ils sont pleins et le tarif est souvent un peu moins élevé que celui des bus 1re classe. Le terme de combi désigne généralement les minibus Volkswagen, tandis que celui de colectivo se réfère à tous les types de taxi collectif. Selon l’endroit, un taxi colectivo peut aussi bien signifier transport public que transport privé.

Taxis

Dans les villes et villages, les taxis sont répandus et étonnamment économiques. Une course en ville revient à environ 20 $M pour un court trajet. Si le taxi est équipé d’un compteur, demandez au chauffeur s’il fonctionne (“Funciona el taxímetro?”). Si ce n’est pas le cas (ou s’il n’y en a pas), convenez du prix avant de monter.
De nombreux aéroports et certaines gares routières ont instauré un service de taxis agréés : vous achetez un billet à prix fixe pour votre destination auprès d’une billetterie et le remettez ensuite au chauffeur au lieu de payer en espèces. Vous paierez plus cher qu’en hélant un taxi dans la rue, mais ces taxis offrent une garantie de sécurité.
La location d’un taxi pour une escapade d’une journée hors d’une ville coûte généralement la même chose que celle d’une voiture, c’est-à-dire 600-800 $M.S

Mis à jour le : 30 novembre 2014

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Mexique