Mexique : Santé

Vaccins et soins médicaux au Mexique

Les touristes doivent surtout se méfier des maladies liées à la nourriture ou aux moustiques. Outre les vaccinations nécessaires, pensez à emporter un bon répulsif contre les insectes et veillez à ce que vous mangez et buvez.
Les hôpitaux privés offrent généralement un meilleur service que leurs homologues publics mais sont plus coûteux. Les meilleurs se trouvent à Mexico. L’ambassade ou les consulats de votre pays au Mexique et le secrétariat au tourisme Sectur (%078, 800-903-92-00, 55-5250-0151 ; www.visitmexico.com, en français) devraient pouvoir vous renseigner sur les hôpitaux locaux, et certains consulats donnent même des informations sur leur site Internet. Prévoyez une assurance voyage couvrant les frais d’une évacuation aérienne en cas de situation critique.

Vaccins

Plus vous vous éloignez des circuits classiques, plus il faut prendre vos précautions. Faites inscrire vos vaccinations dans un carnet international de vaccination que vous pourrez vous procurer auprès de votre médecin ou d’un centre.
Le ministère des Affaires étrangères  effectue une veille sanitaire et met régulièrement en ligne (www.diplomatie.gouv.fr/voyageurs) des recommandations concernant les vaccinations.
Assurez-vous que toutes vos vaccinations de base sont à jour. Vérifiez également que tous les vaccins sont appropriés aux enfants et aux femmes enceintes.

Vaccins requis et recommandés

Fièvre jaune – obligatoire au Mexique lorsque l’on vient d’une région infectée. À éviter en début de grossesse. Durée 10 ans.
Hépatite A et B Il existe un vaccin combiné hépatite A et B qui s’administre en 3 injections (sur une période de 6 mois). Pour tous les voyageurs (déconseillé aux femmes enceintes et aux enfants de moins de deux ans : les gammaglobulines constituent une alternative). Durée 5 ans (environ).
Rage Pour les voyageurs en contact potentiel avec des animaux et qui n’auraient pas forcément accès à des soins médicaux.
Typhoïde – recommandé si vous voyagez dans des conditions d’hygiène médiocres. Durée 3 ans.

Précautions élémentaires

Piqures de moustiques

Hormis les traitements préventifs, la protection contre les piqûres de moustique est le premier moyen d’éviter d’être contaminé par le paludisme. Le soir, dès le coucher du soleil, couvrez vos bras et surtout vos chevilles, mettez de la crème antimoustiques. Ils sont parfois attirés par le parfum ou l’après-rasage. En dehors du port de vêtements longs, l’utilisation d’insecticides ou de répulsifs à base de DEET (de type Cinq sur Cinq) sur les parties découvertes du corps est à recommander. En vente en pharmacie, les moustiquaires constituent en outre une protection efficace, à condition qu’elles soient imprégnées d’insecticide. De plus, ces moustiquaires sont radicales contre tout insecte à sang froid (puces, punaises, etc.) et permettent d’éloigner serpents et scorpions. Notez enfin que, d’une manière générale, le risque de contamination est plus élevé en zone rurale et pendant la saison des pluies.

Soleil

Sous les tropiques, dans le désert ou en altitude, les coups de soleil sont plus fréquents, même par temps couvert. Évitez le soleil de midi, utilisez un écran total et pensez à vous couvrir  (lunettes de soleil, chapeau à rebords larges). Buvez beaucoup et évitez les efforts lorsque la température est élevée. Une exposition prolongée au soleil peut provoquer une insolation. Dans ce cas, il faut rester dans le noir, appliquer une compresse d’eau froide sur les yeux et prendre de l’aspirine.

Eau

Règle d’or : ne buvez jamais l’eau du robinet (même sous forme de glaçons). Préférez les eaux minérales et les boissons gazeuses, tout en vous assurant que les bouteilles sont décapsulées devant vous. Évitez les jus de fruits, souvent allongés à l’eau. Attention au lait, rarement pasteurisé. Pas de problème pour le lait bouilli et les yaourts. Thé et café, en principe, sont sûrs, puisque l’eau doit bouillir. Par prudence, évitez également les crudités, qui sont bien souvent lavées avec de l’eau. Pour stériliser l’eau, la meilleure solution est de la faire bouillir 15 minutes. N’oubliez pas qu’à haute altitude elle bout à une température plus basse et que les germes ont plus de chances de survivre. Si vous ne pouvez faire bouillir l’eau, munissez-vous avant votre départ de cachets purificateurs (très pratiques, Micropur ou Aquatabs). Vous éviterez bien des problèmes de santé en vous lavant souvent les mains. Brossez-vous les dents avec de l’eau traitée.

Mis à jour le : 9 janvier 2015

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Mexique