Tulum : Histoire

Histoire de Tulum

Selon la plupart des archéologues, Tulum date de la fin de la période postclassique (1200-1521) et fut, à son apogée, une importante cité portuaire. Les Mayas ont sillonné cette côte du nord au sud, y conservant des accès commerciaux jusqu’au Belize. Juan de Grijalva, dont l’expédition passa au large en 1518, décrit la ville comme une cité fortifiée aux maisons peintes de couleurs éclatantes (rouge, bleu et jaune), tandis qu’au sommet de la tour de guet, dressée sur le rivage, brûle un feu rituel.
Les remparts, qui entourent Tulum sur trois côtés (le quatrième étant la mer), ne laissent aucun doute sur son rôle stratégique. Des murailles, de 7 m d’épaisseur en moyenne et de 3 à 5 m de hauteur, protégèrent la ville durant les conflits qui opposèrent les cités-États mayas. Les remparts ne la ceignaient pas entièrement. La plupart des habitants résidaient en dehors des murailles. Les édifices servant aux cérémonies officielles et les palais logeaient sans doute la classe dirigeante.
Tulum fut abandonnée relativement tard, environ 75 ans après la conquête espagnole. La plupart des autres cités antiques avaient été désertées bien avant l’arrivée des conquistadores. Les pèlerins mayas continuèrent à y venir, et des indígenas fuyant la guerre des Castes y trouvèrent refuge de temps à autre.
Tulum signifie “mur” en maya, mais les anciens habitants appelaient la cité “Zama” (“l’aube”). On doit probablement l’appellation de “Tulum” aux explorateurs du début du XXe siècle.

Mis à jour le : 3 février 2016
Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Mexique