Sainte-Lucie : Environnement

Géographie

Si la pointe nord et la pointe sud de l'île se caractérisent par un relief modéré, le reste de l'île est sérieusement cabossé. Entre Anse la Raye et Laborie, c'est comme si elle s'était fait hachée menu avec, en apothéose, le Petit Piton et le Gros Piton, ces deux majestueuses signatures telluriques qui agrémentent toutes les brochures touristiques.
La partie nord-ouest de l'île, entre Castries, la capitale, et Gros Islet, est l'épicentre du tourisme balnéaire de Sainte-Lucie. Si vous aimez les ambiances caractéristiques des stations balnéaires, c'est ici qu'il faut vous établir. La pointe nord réserve d'agréables surprises.
La côte atlantique présente un visage radicalement différent, avec de longues étendues sauvages battues par les flots, et des structures touristiques éparses. La nature est souveraine. En saison, les tortues luths viennent pondre sur les plages désertes. La côte sud, peu fréquentée, offre également un cadre et une ambiance reposants, qui convient à ceux qui cherchent à sortir des sentiers battus.
Le secteur de Soufrière est le plus dépaysant. Il réunit tous les ingrédients d'un séjour de rêve : des hôtels magnifiques aux prestations personnalisées, des sites naturels vierges, un décor exceptionnel et de nombreuses activités tournées vers l'écotourisme.

Faune et flore

La faune et la flore de Sainte-Lucie sont extrêment riches et valent à elles seules qu'on leur accorde quelques jours. Sur terre, les sentiers de randonnée ne manquent pas et sont l'occasion de découvrir les trésors de l'île et sa végétation tropicale, ses cascades, ses rivières, ses montagnes virginales et ses panoramas à couper le souffle. L'île ravira aussi par la grande diversité de sa faune, à la fois terrestre et sous-marine. Vous pourrez admirer de nombreuses espèces d'oiseaux endémiques telles que le perroquet de Sainte-Lucie, l'oriole, la paruline ou le moisson pied-blanc. Près des zones littorales, vous observerez des aigrettes, des pélicans bruns, des frégates et plusieurs variétés de hérons. Parmis les reptiles présents à Sainte-Lucie, n'oublions pas le boa constrictor, la vipère de Sainte-Lucie appelée "fer de lance", les geckos ou l'iguane vert qui fait partie des espèces menacées et est donc très rare. Sous la mer, toute la petite faune des Caraïbes est représentée, avec une quantité d'espèces bariolées. Citons les poissons chirurgiens, les poissons anges, les murènes, les hippocampes, les perches, les barracudas, les poissons papillons, les langoustes, les poulpes etc. Il n'est pas rare de croiser des requins et vous pourrez aussi voir des tortues, des baleines à bosses et des cachalots ou même des dauphins.

Mis à jour le : 8 avril 2014

Articles récents

Guide de voyage

Cette île montagneuse, bien que petite, offre des paysages de contrastes et réserve bien des surprises au voyageur, Sainte-Lucie…