Nouvelle-Orléans

  1. Accueil
  2. Amérique
  3. USA
  4. Nouvelle-Orléans
  5. Flânerie dans le Garden District

Nouvelle-Orléans : Flânerie dans le Garden District

Balade à la Nouvelle-Orléans

Itinéraire

La vente de la Louisiane en 1803 généra des tensions entre colons et Américains. Évitant les quartiers créoles, les “nouveaux propriétaires” s’installèrent de l’autre côté de Canal St et établirent des plantations en amont du fleuve, au-delà du Vieux Carré. Grâce au commerce, ces communautés se développèrent rapidement. Ce sont ces plantations, divisées en parcelles et en jardins, qui forment aujourd’hui le Garden District. Pour impressionner les créoles,
mais aussi pour rendre hommage aux fondateurs de la démocratie, les habitants édifièrent d’oppulentes demeures néoclassiques avec de larges porches
et des balcons à colonnade.
 

  • Départ Goodrich-Stanley House
  • Arrivée Walter Grinnan Robinson House
  • Distance 1,6 km ; 2 heures 30

 

Une petite faim ?

L’Avenue Pub propose une large sélection de bières et de bons plats.

1 Goodrich-Stanley House

Construite à quelques blocks de là en 1837, cette belle demeure fut déplacée à son emplacement actuel (1729 Coliseum St) en 1981. Elle fut achetée en 1858 par Henry Hope Stanley, marchand de coton d’origine britannique, qui y éleva son fils adoptif, Henry Morton. Journaliste et explorateur, ce dernier s’illustra en retrouvant la trace du Dr David Livingstone.

2 Grace King House

À une centaine de mètres (1749 Coliseum St), cette maison sur deux niveaux aux tons rose orangé présente une façade inhabituelle – remarquez les fenêtres disposées en arc – et une série de colonnes à chaque étage – ioniques en bas, corinthiennes à l’étage. Bâtie en 1847, elle doit son nom à une écrivaine louisianaise qui y habita de 1905 à 1932.

3 House of Broel

Édifiée dans les années 1850, la House of Broel fut surélevée en 1884 afin d’ajouter un étage au bâtiment initial de deux niveaux – le propriétaire souhaitant pouvoir organiser des fêtes grandioses pour ses trois filles. La maison se découvre lors de visites guidées, qui permettent également de découvrir son étonnante collection de maisons de poupée.

4 McGehee School for Girls

Au 2343 Prytania St, la Bradish Johnson House est désormais occupée par une école pour filles. Construite en 1872 par l’architecte James Freret, elle emprunte au style Second Empire, massif et imposant.

5 Brevard House

Au 1239 First St, la Brevard House se teinte parfois pour le promeneur d’un halo de mystère… Construite en 1857, cette belle demeure néo-classique, aux galeries à colonnade et aux garde-corps en fer forgé, fut un temps la propriété d’Anne Rice. L’auteur y situa même l’action d’un de ses romans, Le Lien maléfique.

6 Walter Grinnan Robinson House

Sise dans une partie plus “modeste” de Thrid St (au no1415), cette vaste demeure aux larges galeries à colonnes se démarque nettement. Conçue en 1859 par l’architecte néo-orléanais Henry Howard, elle combine des éléments néoclassiques d’inspiration grecque à un style italianisant.

Mis à jour le : 25 janvier 2017
Guide de voyage Guide de voyage

Le guide qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur des Etats-Unis

Paramètres des cookies