Indonésie : Visa

Formalités d'entrée en Indonésie

La durée du visa, et non son obtention, est la principale difficulté que rencontrent les voyageurs dans l’organisation de leur voyage en Indonésie. Le visa le plus fréquent n’est valable que 30 jours, une durée courte pour un pays si vaste, et même le visa de 60 jours ne suffit pas toujours.
Les conditions d’entrée en Indonésie changent régulièrement ; mieux vaut contacter l’ambassade indonésienne de votre pays d’origine avant de partir.
Le site Internet du ministère indonésien des Affaires étrangères (www.kemlu.go.id, en indonésien et en anglais) met en ligne les liens des ambassades et consulats d’Indonésie dans le monde, ainsi que des informations actualisées sur les visas – ce qui est utile, car les informations données par les ambassades et consulats ne sont pas toujours d’actualité.
Bon à savoir : nous vous conseillons de photocopier tous vos documents importants (pages d’introduction de votre passeport, cartes de crédit, numéros de chèques de voyage, police d’assurance, billets de train/d’avion/de bus, permis de conduire, etc.). Emportez un jeu de ces copies, que vous conserverez à part des originaux. Vous remplacerez ainsi plus aisément ces documents 
en cas de perte ou de vol.

Visa touristique

Au moment de la rédaction de ces pages, les citoyens de plus de 64 pays (dont la France, la Belgique, le Canada et la Suisse) pouvaient obtenir un visa de 30 jours à l’arrivée (visa on arrival, VOA). Ce visa coûte 25 $US (mieux vaut avoir l’appoint). Il s’obtient à l’un des points d’entrée associés au programme, parmi lesquels 20 aéroports (la plupart des aéroports internationaux) et 23 ports (dont ceux desservis par les ferries depuis/vers Sumatra : Penang-Belawan, Melaka-Dumai et Singapour-Batam/Bintan). Il faut en revanche s’être procuré un visa à l’avance pour passer la plupart des postes-frontières terrestres, excepté si vous arrivez par le poste-frontière d’Etikong à Kalimantan.
Il est possible de prolonger un VOA de 30 jours (contre le paiement de 25 $US à nouveau). Pour cela, rendez-vous dans un bureau de l’immigration au moins une semaine avant la date d’expiration de votre visa – préparez-vous à y passer la journée. À Bali ou à Jakarta, une agence peut accomplir les démarches pour vous contre paiement (tarifs variables).
Autres éléments importants à connaître :
Validité du passeport : Votre passeport doit être valide encore 6 mois après votre date d’arrivée.
Visa de 60 jours : Pour obtenir ce visa touristique tant prisé, vous devez vous rendre dans une ambassade ou un consulat hors d’Indonésie. Vous pouvez effectuer ces démarches avant votre départ. Le renouvellement est de 30 jours et peut être réitéré pour une période maximale de 6 mois. Les démarches administratives sont laborieuses et mieux vaut s’enquérir préalablement de la procédure auprès d’un bureau de l’immigration.
Billet retour/solvabilité : C’est rarement le cas, mais les officiers de l’immigration peuvent vous demander de présenter un billet retour et/ou de faire la preuve que vous avez assez d’argent pour séjourner dans le pays. Un conseil face à un douanier tatillon : mieux vaut rester poli et sourire.

Visa limité

Les ressortissants d’Israël et de plusieurs autres pays doivent présenter un visa spécial, difficile à obtenir. 
En revanche, la présence d’un tampon israélien dans votre passeport ne pose aucun problème.

Visa périmé

Si vous restez dans le pays ne serait-ce qu’un jour après la date d’expiration de votre visa, vous vous exposez à des amendes et autres ennuis.

Visa d’étude ou de travail

Un visa peut être délivré pour poursuivre des éudes ou des recherches de courte durée, pour des raisons familiales ou d’autres motifs personnels. Vous devrez joindre une lettre de recommandation, comme celle d’un institut d’enseignement par exemple. La demande de visa sosial/budaya (social/culturel) doit être déposée dans une ambassade ou un consulat indonésien à l’étranger. Valable 3 mois, il peut être prolongé d’un mois à la fois et pour un maximum de 6 mois sans que vous ayez à quitter le territoire. La procédure est payante.
Les demandes pour ce type de visa doivent être adressées directement au bureau de l’immigration à Jakarta pour un visa à durée limitée qui prend la forme d’une carte Kitas (Kartu Izin Tinggal Terbatas), surnommée carte KIMS et très prisée par les voyageurs. Commencez par appeler l’ambassade la plus proche pour savoir ce que le terme “études” englobe exactement. 
Si vous envisagez de travailler en Indonésie, les démarches de visa doivent être accomplies par votre employeur ; la procédure est longue et complexe.

Permis de circuler

Un permis spécial est nécessaire pour voyager en Papouasie.
 

Mis à jour le : 8 avril 2014

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Indonésie