Hanoï : Sécurité

Désagréments et dangers à Hanoi

Pour des informations à jour sur la sécurité en Afrique du Sud, consultez impérativement le site du ministère des Affaires étrangères avant votre départ.
La bonne nouvelle d’abord : Hanoi est une ville très sûre, où les agressions contre les touristes sont extrêmement rares. La plupart des visiteurs succombent à son charme, et repartent ravis de leur séjour. Cependant, même s’il n’y a en principe pas de risque à se promener la nuit dans les rues de la vieille ville, évitez les ruelles sombres après 22h.

Femmes seules

Nous recommandons aux femmes seules de prendre un taxi équipé d’un compteur, ou un xe om (moto-taxi) pour traverser la ville de nuit. Méfiez-vous aussi des pickpockets qui opèrent aux alentours des marchés, et des personnes qui s’offrent pour “surveiller” vos bagages dans les terminaux bondés, surtout sur les quais de gare au départ des trains de nuit.

Commerces, agences de voyage malhonnêtes

Hanoi, comme toutes les villes, a son lot de commerçants malhonnêtes et d’escrocs. Soyez vigilant. Les problèmes les plus fréquents concernent les hôtels et les agences de voyages bon marché. Hanoi compte des centaines d’agences de voyages, dont beaucoup de piètre qualité, et certaines à éviter à tout prix. La plupart des tour-opérateurs douteux sont de mèche avec le personnel d’hôtels bon marché de la vieille ville. Certains hôtels notamment jetteraient à la rue les clients qui réservent leur circuit ailleurs. Assurez-vous toujours lors de la réservation qu’il n’est pas obligatoire de réserver des circuits auprès de l’hôtel. 
Méfiez-vous également des clones d’agences de voyages réputées : il n’est pas rare qu’un concurrent s’installe près d’une enseigne respectée et mentionnée dans les guides de voyage, afin de récupérer une partie de sa clientèle. Avant tout achat, vérifiez bien les adresses et les sites Internet. 
Bien que les choses dégénèrent rarement, nous avons eu écho d’agressions verbales, ou physiques, à l’endroit de touristes refusant une chambre d’hôtel ou un circuit. Mieux vaut, le cas échéant, garder son calme et s’éloigner lentement pour éviter que la situation ne se complique. 

Pollution, circulation automobile

La circulation et la pollution sont d’autres facteurs de désagrément. Le trafic est tellement dense en ville, et continuel, que traverser la rue devient un casse-tête, et se frayer un chemin à travers le flot des motos (quelque 2 millions), une expérience risquée. Nous vous conseillons de marcher d’un pas lent et régulier : vous donnez ainsi aux motocyclistes le temps de vous voir et de vous éviter. Ne faites pas de mouvements brusques, cela ne fera que les perturber. Ne vous laissez pas distraire quand vous explorez la vieille ville, car les motos arrivent sur vous de toutes les directions, et les trottoirs sont encombrés de cuisines ambulantes et d’autres nombreuses motos. Le niveau de la pollution est assez sévère et la qualité de l’air, médiocre (la concentration de certains résidus toxiques est plus élevée qu’à Bangkok).

Escroqueries fréquentes

  • Ne soyez pas paranoïaque, mais sachez qu’à Hanoi de nombreuses escroqueries sont inextricablement liées. Par exemple, la mafia des taxis et minibus embarque les touristes à l’aéroport pour les conduire, sans qu’ils s’en rendent compte, dans un autre hôtel que celui demandé. À tous les coups, cet hôtel s’est approprié le nom d’un autre établissement très fréquenté, et fera tout pour extorquer le plus d’argent possible à son client. L’arnaque est aussi de plus en plus fréquente dans les taxis. Essayez d’éviter de vous faire accoster par des chauffeurs de taxi aux gares routières de Hanoi : beaucoup ont le compteur prompt à défiler !
  • De jeunes cireurs de chaussures et des conducteurs de cyclo ont tendance à ajouter un zéro ou deux au prix agréé ; soyez ferme, ne payez que la somme négociée au départ.
  • Autour du lac Hoan Kiem, il n’est pas rare qu’une femme soit abordée par un aimable inconnu. Le scénario varie, mais l’imposteur joue souvent à l’étudiant. Les gays sont aussi l’objet de la même manœuvre. Le nouvel ami propose d’aller dans un karaoké, un restaurant où manger du serpent, ou autre, et tout se passe bien jusqu’au moment où arrive une addition de 100 $US ! Restez sur vos gardes et fiez-vous à votre instinct, et non au charme souvent irrésistible de l’escroc.
  • Des lecteurs hommes nous ont aussi raconté avoir été abordés par des femmes, tard le soir, dans la vieille ville, puis forcés par leurs complices, sous la menace d’une arme, à vider leur compte en banque en retirant de l’argent à plusieurs distributeurs. Soyez vigilant, et essayez de rester en groupe lorsque vous marchez de nuit.
Mis à jour le : 12 juillet 2013

Articles récents

Guide de voyage

Le guide Lonely Planet qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur du Vietnam