West Highland Way

Depuis la périphérie de Glasgow – la plus grande ville d’Écosse –, le West Highland Way rejoint les berges du Loch Lomond, seuil des Highlands, en passant par des plaines rurales fertiles et peuplées. De là, le sentier continue vers le nord, à travers des glens accidentés, le long de rivières bouillonnantes et dans des landes sauvages dominées par des montagnes. Des lieux dont le nom même a une sonorité évocatrice : Rannoch Moor, Glen Coe ou Devil’s Staircase…
Mais le West Higland Way n’est pas qu’un plaisir pour les yeux, c’est aussi un chemin pavé d’histoire. Il suit de longs tronçons de routes abandonnées, autrefois empruntées par les troupeaux qu’on menait au marché, des voies de chemin de fer désaffectées, des pistes sur lesquelles tressautaient des carrosses ou encore la route militaire construite au XVIIIe siècle pour soumettre les rebelles des Highlands à l’autorité de la couronne. Plus de 15 000 marcheurs parcourent chaque année le West Highland Way dans sa totalité. Cette longue randonnée est la plus populaire d’Écosse (et même du Royaume-Uni) et, en chemin, vous ne manquerez pas de rencontrer d’agréables compagnons de route venus du monde entier.

À ne pas manquer

  1. Les paysages magnifiques des rives du Loch Lomond
  2. Une pinte d’ale bien méritée à l’agréable Drover’s Inn d’Inverarnan
  3. Un grand bol d’air frais dans les sublimes étendues sauvages et désolées de Rannoch Moor
  4. Le point de vue imprenable du haut du Devil’s Staircase, point culminant de la randonnée
  5. L’ascension du Ben Nevis, plus haut sommet du Royaume-Uni, pour finir ce périple en beauté
Mis à jour le : 17 mars 2015
Paramètres des cookies