Séville

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Espagne
  4. Séville
  5. Les patios : entre le public et l’intime

Séville : Les patios : entre le public et l’intime

Balade d'une journée à Séville

L’origine du patio remonte à la domus romaine et à son atrium, où se trouvait l’impluvium (collecteur d’eau de pluie), élément fondamental de la construction, de forme carrée ou rectangulaire. Les Arabes héritèrent des Romains le concept de patio, qui a survécu au fil des siècles dans l’architecture andalouse. Le Sévillan Guillermo Vázquez Consuegra (prix national d’architecture en 2005) s’est chargé de sélectionner et de commenter les différents patios qui émaillent cette promenade.
 

  • Départ : Real Fábrica de Tabacos ; métro Puerta de Jerez
  • Arrivée : Espacio Santa Clara
  • Distance et durée : 4,5 km ; 5 à 6 heures

 

Une petite faim ?

Goûtez à une cuisine sévillane traditionnelle pour vous rapprocher de la vie quotidienne des patios à Enrique Becerra.

Real Fábrica de Tabacos

L’austérité domine la Fábrica de Tabacos, qui suit le modèle Renaissance de Juan de Herrera et constitue, sans doute, le meilleur exemple d’architecture industrielle espagnole du xviiie siècle. À la fois vaste et compacte, l’ancienne manufacture est parsemée de nombreux patios de composition austère.

Palacio de San Telmo

Conformément aux principes posés par Filarete à la Renaissance, le patio de honor forme, avec la magnifique façade et la chapelle, un axe qui joue un rôle-clé dans la composition du palais de San Telmo. La galerie ouverte du rez-de-chaussée et les balcons du haut rappellent l’œuvre de Juan de Oviedo au couvent de la Merced (Museo de Bellas Artes).

Hospital de los Venerables

Conçu par le maître baroque Leonardo de Figueroa, Los Venerables est organisé, comme San Telmo, autour d’un patio central dont l’intérieur est un espace noyé sous la végétation.

L’Alcázar

Métaphore de la ville, l’Alcázar est comme un palimpseste qui se serait construit au fil des siècles, avec un remarquable équilibre entre ses différents styles. Les patios ont joué un rôle-clé dans cette unité surprenante.

Cathédrale

Le beau patio de los Naranjos de la grande mosquée d’origine illustre parfaitement sa condition de place publique, de lieu de transition entre le public et le privé, à l’intérieur de la cathédrale. Il n’est actuellement accessible que durant la visite de l’ensemble.

Casa de Pilatos

Splendide espace d’articulation entre le bâtiment et la rue, le patio de la casa de Pilatos est un patio Renaissance qui abrite l’un des plus beaux escaliers de la ville.

Palacio de la Condesa de Lebrija

Le palacio de Lebrija est une sorte de patchwork créé au xixe siècle. Ses patios ont été reconstruits afin d’héberger de magnifiques mosaïques romaines provenant d’Itálica, ainsi qu’une azulejería du xvie siècle.

Museo de Bellas Artes

La manière dont Juan de Oviedo a structuré autour du grand escalier les trois patios principaux de l’ancien couvent de la Merced, devenu depuis le Museo de Bellas Artes, surprend encore aujourd’hui.

Espacio Santa Clara

Le compás (espace découvert devant un monastère ou un couvent) de Santa Clara est la place publique située en face du magnifique portique de l’église, qui donne accès à un véritable dédale d’espaces ouverts et d’architectures d’époques très diverses (réouverture prévue en 2014).

Mis à jour le : 31 janvier 2017

Articles récents

Guide de voyage

Toutes les clés pour découvrir Séville le temps d'un week-end, avec Lonely Planet

Paramètres des cookies