Séville : Séville en 4 jours

Itinéraire week-end à Séville

Voici un itinéraire facile à suivre qui conviendra aux visiteurs souhaitant voir l'ensemble des points d'intérêt de Séville en un long week-end. 

1er jour

Matin

Pour commencer la journée en beauté, rien de tel qu’une visite de la cathédrale. N’oubliez pas de grimper au sommet de la svelte Giralda, l’un des trois sommets du triangle inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco : l’effort sera récompensé par la vue. Comptez 2 heures de visite environ.

Après-midi

La Casa Robles est une bonne option pour le déjeuner, à faire précéder d’un apéritif au parfum d’antan entre les jarres de terre cuite de la Casa Morales. Si, comme bien souvent, la journée est ensoleillée, installez-vous sur la terrasse Fulton de l’Hotel Palacio Alcázar pour le café, sur la pittoresque Plaza de la Alianza. Juste à côté, le monde magique de l’Alcázar et ses jardins reposants vous ouvriront leurs portes pour l’après-midi.

Soirée

Avant la tombée du jour, laissez-vous aller à la flânerie dans les ruelles étroites du quartier de Santa Cruz où vous visiterez l’Hospital de los Venerables, sans oublier la halte apéritive à la traditionnelle Casa Román). Quittez l’hypercentre pour goûter aux délicieuses nouveautés de Tribeca à l’heure du dîner, avant d’assister à une représentation au Teatro de la Maestranza.

2e jour

Matin

Si le temps est dégagé et qu’il ne fait pas trop chaud, rejoignez l’Isla de La Cartuja où vous attend le Monasterio de Santa María de las Cuevas, un ensemble monastique chargé d’histoire concentrant le meilleur de l’art contemporain andalou. Les amateurs de sensations fortes ne résisteront pas à l’appel du parc d’attractions Isla Mágica voisin ; les autres préféreront une promenade paisible au Jardín Americano dont les passerelles enjambent le Guadalquivir.

Après-midi

Le Puerta Real est parfait pour un déjeuner sur le pouce en vous rapprochant de la prochaine étape : le Museo de Bellas Artes auquel vous consacrerez au moins 2 ou 3 heures. Pour prendre un peu l’air, rendez-vous à pied à l’Alameda de Hércules.

Soirée

Sur ce grand boulevard truffé de bars, vous pourrez souffler en observant les passants depuis les terrasses du Corral de Esquivel ou d’El Aljibe. Ou peut-être préférerez-vous explorer les boutiques de la rue Amor de Dios. Le restaurant Eslava vous attend pour le dîner, que ce soit pour quelques tapas ou pour un repas chic (dans ce cas, pensez à réserver).

3e jour

Matin

La Casa de Pilatos, un palais habité abritant de grandes œuvres d’art, est le meilleur exemple d’architecture Renaissance de la ville. De là, traversez le quartier de la Alfalfa pour rejoindre l’imposante Iglesia del Salvador, un chef-d’œuvre baroque conservant une partie du patio de la mosquée sur laquelle elle fut construite. La plaza del Salvador est un endroit animé, idéal pour prendre une bière à La Antigua Bodeguita.

Après-midi

Goûtez à l’authentique cuisine andalouse du restaurant Enrique Becerra au déjeuner, puis intéressez-vous à la longue histoire de l’Ayuntamiento (hôtel de ville) à l’occasion d’une visite guidée (sur réservation). Les commerces traditionnels de la calle Sierpes, notamment l’Artesanía Textil, vous attendent à quelques pas.

Soir

Pour découvrir l’Alcázar sous un autre angle, laissez-vous tenter par une visite nocturne théâtralisée (sur réservation). Clôturez la journée en beauté par un dîner au San Marco Santa Cruz, d’authentiques bains arabes reconvertis en restaurant, suivi d’un verre à l’Hotel EME pour une vue inégalée sur la cathédrale.

4e jour

Matin

La plaza de España est un bon point de départ pour une visite du Parque de María Luisa, où vous pourrez passer la matinée à profiter de la nature en découvrant son architecture et ses sculptures. Une petite soif ? Le Kiosco Abilio est un lieu authentique où se désaltérer.

Après-midi

Dans les environs immédiats du parc, optez pour la cuisine basque de l’Ezcaray ou pour les tapas de son bistrot. De retour au parc, cherchez la plaza de América, un espace imaginé par Aníbal González pour l’Exposition ibéro-américaine de 1929 abritant le Museo Arqueológico. À deux pas de là, offrez-vous un verre à la terrasse du Bilindo.

Soirée

À la tombée du jour, mettez le cap sur Triana et l’Iglesia de Santa Ana. Pour vous imprégner de l’architecture unique du quartier, avec ses bâtiments de brique aux azulejos peints, une tournée de ses bars à tapas s’impose, en particulier Las Golondrinas, Blanca Paloma et Casa Cuesta. Attardez-vous au Café de la Prensa le temps d’un verre, avant de rejoindre la Sala Tronío autour de minuit pour une soirée flamenca.

Mis à jour le : 31 janvier 2017

Articles récents

Guide de voyage

Toutes les clés pour découvrir Séville le temps d'un week-end, avec Lonely Planet

Paramètres des cookies