Orvieto et Todi

Pourquoi y aller

Avec son riche patrimoine architectural couronné par une magnifique cathédrale gothique, Orvieto attire des visiteurs venus de partout. Ces derniers, à l’instar des Italiens, ne dédaignent pas non plus la cuisine locale, mise à l’honneur par des tables d’une qualité remarquable.
Outre sa beauté, Todi jouit quant à elle d’une qualité de vie qui séduit de nombreux artistes, y compris étrangers. Si l’attrait esthétique de ces deux villes ne sont plus un secret, la campagne alentour surprend davantage. Pour protéger ce paysage, à la fois paisible, mystique et sauvage, ont été créés deux parcs naturels enchanteurs : le Parco Fluviale del Tevere et le Parco di Monte Peglia e Selva di Meana. Et puis il y a les bourgs petits et grands, fiers témoins d’une histoire marqués par les guerres, les sièges, les successions dynastiques, mais aussi l’art, la culture et un grain de folie (où, à part ici, trouve-t-on un musée consacré aux œufs peints, le plus petit théâtre du monde et un modèle de ville idéale ?).

Quand partir

Orvieto et Todi demeurent splendides et se visitent facilement en toute saison. Comme le reste de l’Ombrie, elles dégagent toutefois un charme particulier au printemps, période plus tranquille pour découvrir le patrimoine de la région. L’été est en revanche plus propice pour profiter des merveilles naturelles alentour.

À ne pas manquer

  1. Le Duomo et sa Cappella San Brizio à Orvieto
  2. Les paysages du Parco di Monte Peglia e Selva di Meana
  3. La Scarzuola, petite cité idéale au cœur de l’Ombrie
  4. Une étape nature et gastronomie au lac de Corbara
  5. Monte Castello di Vibio, pour visiter le plus petit théâtre du monde
  6. La Piazza del Popolo, cœur de la vieille ville de Todi
  7. Les bourgades médiévales, les églises paroissiales et les bois préservés des Monti Martani
Mis à jour le : 25 septembre 2018