Rome

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Italie
  4. Rome
  5. Centre historique

Centre historique

Pourquoi y aller

Le centro storico se prête à de tranquilles balades à pied.
Deux ou trois jours suffisent à en découvrir l’essentiel,
mais on pourrait passer des semaines à l’explorer sans en
venir à bout. On y accède aisément en bus, en descendant
au Largo di Torre Argentina, à quelques pas
du Panthéon et non loin de la Piazza Colonna, centre névralgique de la politique romaine. Tout
près, Via del Corso, la Galleria Doria Pamphilj
abrite l’une des plus belles collections d’art privées de
la capitale. À l’ouest du Panthéon, les rues entourant la
Piazza Navona attirent une foule de touristes et de
Romains branchés avec leurs boutiques bohèmes, leurs
bars et leurs pizzerias.
De l’autre côté du Corso Vittorio Emanuele II, toutes
les rues mènent au Campo de’ Fiori, où se tient un
marché et dont les bars assurent l’animation jusque tard
dans la nuit. Depuis “il Campo”, vous pourrez rejoindre
le Ghetto, l’ancien quartier juif, avec ses coins
romantiques, ses places découvertes au détour d’une
ruelle et ses restaurants casher.

Notre sélection

  • 1 Panthéon. On n’est pas moins stupéfait, à pénétrer aujourd’hui dans ce temple, que les anciens l’étaient voici 2 000 ans.
  • 2 Piazza Navona. Une place baroque mémorable, avec ses fontaines, ses façades et son église.
  • 3 Galleria Doria Pamphilj. Une visite de la collection des Doria Pamphilj, commentée par un membre de cette auguste lignée.
  • 4 Église Saint-Louis-des-Français. En plus d’être un des joyaux baroques de Rome, cette église abrite trois chefs-d’œuvre du Caravage.
  • 5 Ghetto. Flâner dans ces ruelles permet d’échapper à la foule, avant d’aller découvrir la cuisine judéo-romaine.
Mis à jour le : 11 janvier 2019

À voir à faire à Rome

Panthéon et environs

  • Museo Nazionale Romano – Crypta Balbi

    musée

    La moins connue des quatre entités du Musée national, la Crypta Balbi, est édifiée sur les ruines de...

    Lire la suite
  • Panthéon

    église

    Bâti il y a près de 2 000 ans, le Panthéon – ancien temple transformé en église – est le mieux...

    Lire la suite
  • Basilica di Santa Maria Sopra Minerva

    basilique

    Érigée à l’emplacement de trois temples païens, dont un dédié à la déesse Minerve, cette...

    Lire la suite
  • Piè di Marmo

    monument

    Ce gigantesque pied de marbre – l’un des vestiges favoris des Romains – appartenait à une...

    Lire la suite
  • Largo di Torre Argentina

    place

    Important carrefour pour les transports, le Largo di Torre Argentina est aménagé autour d’une...

    Lire la suite

Campo de’ Fiori et environs

  • Palazzo Spada

    édifice historique

    Avec sa façade ornée de stucs et sa jolie cour, ce palais majestueux est un bel exemple de...

    Lire la suite
  • Via Giulia

    rue historique

    Bordée d’une série d’églises, de palais Renaissance et agrémentée d’orangers en pot, la Via...

    Lire la suite
  • basilica di San Giovanni Battista dei Fiorentini

    basilique

    Dernière demeure de Francesco Borromini et Carlo Maderno, cette belle église du XVIe siècle,...

    Lire la suite
  • Palazzo della Cancelleria

    édifice historique

    Typique de l’architecture Renaissance de Rome, cet imposant palais fut construit pour le cardinal...

    Lire la suite
  • Chiesa di Sant’Andrea della Valle

    église

    Le premier acte de Tosca, de Puccini, a pour toile de fond cette grandiose église du XVIe siècle. Son...

    Lire la suite
  • Campo de’ Fiori

    place

    Pittoresque et animé, “il Campo” fait partie des endroits les plus réputés de Rome. Son marché...

    Lire la suite
  • Palais Farnèse

    édifice historique

    La construction de cet impressionnant palais Renaissance, l’un des plus beaux de Rome, débuta en 1514...

    Lire la suite

Piazza Colonna et environs

  • Piazza Colonna

    place

    Cette jolie place constitue, avec la Piazza di Montecitorio voisine, le cœur de la vie politique...

    Lire la suite
  • Palazzo di Montecitorio

    édifice historique

    Siège de la Chambre des députés, ce palais baroque fut construit par le Bernin en 1653, achevé par...

    Lire la suite
  • Piazza di Pietra

    place

    Entourée de bars et de cafés populaires, cette adorable place est dominée par 11 gigantesques...

    Lire la suite
  • Chiesa di Sant’Ignazio di Loyola

    église

    Sur une ravissante place rococo, cette importante église jésuite s’enorgueillit d’une façade...

    Lire la suite

Piazza Navona et environs

  • Piazza Navona

    place

    Les fontaines richement sculptées, les élégants palais baroques et les terrasses des cafés font de la...

    Lire la suite
  • Basilica di Sant’Agostino

    église

    La modeste façade blanche de l’église Saint-Augustin du début de la Renaissance, bâtie au...

    Lire la suite
  • Via dei Coronari

    rue historique

    Cette rue pavée de la Renaissance, bordée d’antiquaires, de boulangeries chics, de boutiques et de...

    Lire la suite
  • Chiesa di Santa Maria della Pace et Chiostro del Bramante

    église, galerie

    Nichée dans une ruelle derrière la Piazza Navona, cette petite église baroque est dotée d’une...

    Lire la suite
  • Pasquino

    statue

    Cette sculpture est la plus célèbre “statue parlante” de Rome. Au XVIe siècle, un tailleur du...

    Lire la suite
  • Via del Governo Vecchio

    rue historique

    Jalonnée de boutiques de mode, de restaurants animés et de friperies, cette rue s’ouvre à l’ouest...

    Lire la suite
  • Museo di Roma

    musée

    Installé dans le baroque Palazzo Braschi, ce musée présente une collection variée (peintures,...

    Lire la suite
  • Chiesa Nuova

    église

    Pas aussi nuova (“nouvelle”) que son nom le suggère, cette imposante église présente une façade...

    Lire la suite

Ghetto

Centré autour de la très vivante Via Portico d’Ottavia, l’ancien ghetto juif ( ; Lungotevere de’ Cenci) reste un quartier authentique, émaillé d’ateliers d’artisans, de boulangeries casher, de trattorias animées et de boutiques de vêtements d’occasion.

Les premiers juifs s’installèrent à Rome au IIe siècle av. J.-C., ce qui fait de la communauté juive de la capitale italienne l’une des plus anciennes d’Europe. D’autres arrivèrent plus tard, mais en tant qu’esclaves, à la suite des guerres romaines en Judée et de la prise de Jérusalem par Titus en 70. En 1555, un décret du pape Paul IV les confina dans le Ghetto. Ce fut le début d’une politique d’intolérance qui se prolongea jusqu’au XXe siècle, de manière plus ou moins marquée. Par une de ces terribles ironies de l’histoire, ce confinement participa de la préservation de l’identité culturelle et religieuse des juifs romains.

  • Museo Ebraico di Roma

    synagogue, musée

    Ce musée, de taille modeste mais captivant, retrace l’héritage historique, culturel et artistique de...

    Lire la suite
  • Fontana delle Tartarughe

    fontaine

    Très appréciée, cette charmante fontaine représente quatre garçons hissant délicatement des...

    Lire la suite
  • Portico d’Ottavia

    ruines

    Le portique d’Octavie est le plus vieux quadriporto (portique à quatre côtés) de Rome. Les vestiges...

    Lire la suite
  • Teatro di Marcello

    édifice historique

    À l’est du ghetto juif, ce site est le point fort du champ de fouilles archéologiques qui porte son...

    Lire la suite
  • Basilica di San Nicola in Carcere

    basilique

    Cette église discrète recèle d’intéressants vestiges antiques. Elle fut bâtie au XIe siècle à...

    Lire la suite

Isola Tiberina

En forme de bateau, l’île Tibérine est l’une des plus petites îles habitées du monde. Depuis le IIIe siècle av. J.-C., époque à laquelle les Romains y construisirent un temple dédié au dieu de la Médecine Esculape (ou Asclépios en grec), le lieu est associé à l’art de la guérison. Aujourd’hui encore, des gens viennent se faire soigner sur l’Isola, mais désormais ils se dirigent vers l’hôpital de l’île : l’Ospedale Fatebenefratelli.

L’île est reliée au continent par deux ponts : le Ponte Fabricio (62 av. J.-C.), le plus vieux pont de Rome, qui rejoint le Ghetto juif, et le Ponte Cestio, qui mène au Trastevere.

Au sud de l’île, on distingue les vestiges du Pons Aemilius ou Ponte Rotto(pont rompu ; ), premier pont de pierre de la Rome antique (IIIe ou IIe siècle av. J.-C.). Une crue exceptionnelle en a emporté la majeure partie en 1598.

  • Chiesa di San Bartolomeo

    église

    Érigée sur l’Isola Tiberina au Xe siècle, sur les ruines du temple romain dédié à Esculape,...

    Lire la suite
Paramètres des cookies