Rome

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Italie
  4. Rome
  5. Monti, Esquilino et San Lorenzo

Monti, Esquilino et San Lorenzo

Pourquoi y aller

Comptez une journée pour explorer Esquilino, qui tire
son nom d’une des sept collines de Rome. Il s’étend vers
la Stazione Termini et la Piazza Vittorio Emanuele II
(plus grande place de Rome), en rénovation constante, et
qu’il vaut mieux éviter la nuit. L’art de la Rome antique,
époustouflant, est exposé au Palazzo Massimo alle
Terme, qui mérite à lui seul deux à trois heures.
Au pied de l’Esquilin, Monti est l’ancien faubourg
de Suburre, pauvre et mal famé, qui vit grandir Jules
César. Maintenant embourgeoisé, Monti a l’attrait de
nombreux restaurants gastronomiques, boutiques et
enoteche (bars à vins). Le week-end, on dirait que la
moitié de Rome s’y est donné rendez-vous pour faire
du shopping, manger et boire. Consacrez au moins une
journée à faire de même.
À l’est de la gare, le quartier étudiant de San Lorenzo,
animé à la nuit tombée, ne plaira pas à tous : il est resté
marqué par les bombardements alliés de la Seconde
Guerre mondiale. La basilique Saint-Laurent-hors-les-
Murs vaut pourtant la visite, surtout en fin
d’après-midi. Enchaînez par un dîner dans l’un des
excellents restaurants du coin.
À quelques minutes au sud-est en tram, Pigneto
mérite aussi une soirée pour explorer ses
nouveaux bars et restaurants, fréquentés

Notre sélection

  • 1 Palazzo Massimo alle Terme. Méconnu, bien qu’abritant l’un des plus beaux musées de la ville, il offre une plongée dans la Rome impériale, à une époque où les villas étaient couvertes de mosaïques et de fresques.
  • 2 Monti. Une flânerie dans le quartier bohème-chic de Rome, avec ses bars à vins au charme de jadis, ses terrasses pavées où déguster un café et ses boutiques originales propices au lèche-vitrines.
  • 3 Pigneto. Le quartier ouvrier immortalisé par le cinéaste Pasolini, désormais investi par les bobos.
  • 4 Basilique Sainte-Marie-Majeure. L’une des quatre basiliques majeures de Rome : imposante !
  • 5 Domus Aurea. La “maison Dorée”, l’ancien palais de Néron, dévoile ses merveilles sous la colline de l’Oppius.
Mis à jour le : 11 janvier 2019

À voir à faire à Rome

San Lorenzo et au-delà

  • Basilique Saint-Laurent- hors-les-Murs

    basilique

    Seul grand édifice religieux romain à avoir souffert des bombardements de la Seconde Guerre mondiale,...

    Lire la suite
  • Cimitero di Campo Verano

    cimetière

    Attenant à San Lorenzo, le plus grand cimetière de la ville date de l’occupation napoléonienne...

    Lire la suite

Esquilino

  • Chiesa di San Martino ai Monti

    église

    Au IIIe siècle, les chrétiens se réunissaient pour prier dans ce qui était alors la demeure du...

    Lire la suite
  • Piazza Vittorio Emanuele II

    place

    Ouverte à la fin du XIXe siècle au cœur d’un riche quartier résidentiel, la plus grande place de...

    Lire la suite
  • Museo Storico della Liberazione

    musée

    er Ce petit musée historique de la Libération est installé là où se trouvait le quartier général...

    Lire la suite
  • Basilique Sainte-Marie- Majeure

    basilique

    Cette église monumentale, une des quatre basiliques majeures de Rome, se dresse au sommet de l’Esquilin, là...

    Lire la suite
  • Basilica di Santa Prassede

    église

    Réputé pour ses somptueuses mosaïques, ce joyau du IXe siècle est dédié à sainte Praxède, qui,...

    Lire la suite
  • Domus Aurea

    site archéologique

    Néron fit construire sa Domus Aurea après l’incendie de 64 (qu’il aurait lui-même allumé, selon...

    Lire la suite
  • Chiesa di Santa Croce in Gerusalemme

    église

    L’église Sainte-Croix-de-Jérusalem, une des étapes du pèlerinage des sept églises de Rome, fut...

    Lire la suite
  • Museo Nazionale degli Strumenti

    musée

    Derrière l’église de Santa Croce, le musée des Instruments de musique, peu connu, se tient à...

    Lire la suite

Piazza della Repubblica et environs

  • Museo Nazionale Romano – Palazzo Massimo alle Terme

    musée

    Souvent éclipsé par des musées plus connus de la ville, le Palazzo Massimo alle Terme n’en recèle pas...

    Lire la suite
  • Piazza della Repubblica

    place

    Dominée par de grandes arcades néoclassiques du XIXe siècle, cette place fut créée durant les...

    Lire la suite
  • Museo Nazionale Romano – Terme di Diocleziano

    musée

    Les thermes de Dioclétien, qui s’étendaient sur 13 ha et pouvaient accueillir 3 000 personnes,...

    Lire la suite
  • Palazzo delle EsposizionI

    centre culturel

    Cet imposant palais néoclassique de 1882 a servi tour à tour de siège au Parti communiste italien, de...

    Lire la suite

Monti

  • Basilique Saint-Pierre- aux-Liens

    basilique

    Les pèlerins et les amateurs d’art viennent en nombre dans la Basilica di San Pietro in Vincoli pour...

    Lire la suite
Paramètres des cookies