Tasmanie : Environnement

Malgré sa surface réduite, la Tasmanie abrite une faune et une flore incroyablement diverses.

L'espace naturel

À 240 km au large de l'État du Victoria, dont elle est séparée par les eaux tumultueuses du détroit de Bass, la Tasmanie est la seule île d'Australie qui est également un État de la fédération. Elle est bordée à l'est par la mer de Tasman, qui sépare l'Australie de la Nouvelle-Zélande. À l'ouest, l'océan austral s'étend jusqu'à l'Antarctique. En incluant ses petites îles, la Tasmanie totalise 68 332 km2, soit un peu moins que l'Irlande et un peu plus que le Sri Lanka.

Faune et flore

Les mammifères emblématiques de l'île-continent australienne – les marsupiaux, échidnés et ornithorynques isolés durant au moins 45 millions d'années – sont également présents en Tasmanie. Les marsupiaux, y compris les wallabies et les pademelons (kangourous nains) donnent naissance à des jeunes qui finissent leur gestation dans une poche. Les échidnés et ornithorynques (monotrèmes) pondent des œufs mais allaitent également leurs petits.

Kangourous et wallabies

Les espèces de kangourous et de wallabies présentes sur l'île sont apparentées à celles du reste de l'Australie, mais sont en général de taille plus modeste. La plus grand marsupial est le kangourou géant (Macropus giganteus).

Opossums

On en trouve plusieurs espèces en Tasmanie. Le phalanger volant (Petaurus breviceps) se caractérise par les membranes situées entre ses jambes, qui lui permettent de planer entre les arbres. L'espèce la plus commune et facile à observer est le phalanger renard (Trichosurus vulpecula).

Espèce endémique

Le pademelon à ventre rouge (Thylogale billardierii, parfois appelé pademelon de Tasmanie), plus petit et ventru que les autres espèces, est parfois aperçu dans les forêts où il se cache. Il est particulièrement timide, et vous aurez beaucoup de chance si vous l'apercevez dans la nature. Déplacez-vous très discrètement si c'est le cas.

Une flore variée et unique

Des forêts sèches de l'est aux forêts humides de l'ouest, en passant par les landes d'altitude du centre, l'innombrable flore de l'île est représentative de milieux divers. Nombre d'espèces diffèrent de leurs homologues du reste de l'Australie, et sont liées à des variétés qui poussaient il y a des millions d'années, lorsque les terres australes étaient reliées par le Gondwana. Des plantes similaires sont présentes en Amérique du Sud et, fossilisées, en Antarctique.

Mis à jour le : 17 mars 2015

Articles récents

Guide de voyage

Le guide qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur de l’Australie

Paramètres des cookies