Tasmanie : Histoire

Chronologie de la Tasmanie

60 000–35 000 avant J.C.

Les Aborigènes s'installent en Australie. On pense que les premiers Aborigènes sont arrivés en Tasmanie par voie de terre, l'île étant alors rattachée au reste du pays.

12 000– 8 000 avant J.C.

Les Aborigènes de Tasmanie se retrouvent séparés du reste de l'Australie lorsque le niveau des océans monte à la fin de la dernière époque glaciaire.

1642

Abel Tasman découvre la Tasmanie et la nomme Terre de Van Diemen, en hommage à un gouverneur hollandais. Plus tard, à l'arrivée des premiers bateaux amenant des bagnards, son nom deviendra synonyme de “Hell on Earth” (l'enfer sur terre).

Années 1700

Le capitaine Bligh a la bonne idée de planter le premier pommier sur l'île. Plus de trois siècles plus tard, les agriculteurs de la vallée de Huon trinquent toujours en levant leurs verres de cidre.

1788

Arrivée à Sydney des premiers navires de bagnards. Environ 200 ans plus tard, ces premiers colons allaient faire la fierté des Australiens contemporains.

1798

Les chasseurs de phoques baptisés “Straitsmen” (hommes du Détroit) s'installent dans le détroit de Bass. Ils y mènent une vie particulièrement rude, travaillant de longues périodes sur des eaux impitoyables.

1803

Le Lady Nelson arrive à Risdon Cove, et la deuxième colonie pénale britannique est fondée. Les terres des rives de la Derwent River, au nord de Hobart, seront cultivées jusqu'en 1948.

1804

Les premières colonies permanentes de Tasmanie sont fondées à Sullivans Cove (Hobart) et George Town (Tamar Valley).

1807

Les premiers pionniers arrivent de l'île de Norfolk à bord du Lady Nelson et fondent New Norfolk. De nos jours, une réplique du Lady Nelson propose des croisières sur la Derwent River.

1811

Le gouverneur Lachlan Macquarie arrive de Sydney et esquisse les premiers plans des rues de Hobart. Le poste d'observation maritime du Mt Nelson (Mt Nelson Signal Stations) compte parmi les bâtiments publics érigés à cette époque.

1822–53

Des bagnards sont emprisonnés dans divers établissements pénaux de l'état, notamment à Sarah Island et à Port Arthur. Pour certains, c'est parfois l'opportunité d'un nouveau départ.

1824

La Cascade Brewery ouvre à l'ombre du Mt Wellington, à Hobart, ce qui en fait la plus ancienne brasserie en service sans discontinuité d'Australie.

1830

L'infâmante Black Line (ligne noire), une chaîne humaine de 2 200 hommes, échoue dans sa tentative de “parquer” les Aborigènes de Tasmanie. Le but était de rassembler tous les Aborigènes de l'île dans la péninsule de Tasman, au sud de Eaglehawk Neck.

1853

Les lobbyistes de la Anti-Transportation League parviennent à mettre fin au déplacement des bagnards. Entre 1803 et 1853, on estime que 75 000 d'entre-eux effectuèrent le voyage forcé vers le sud de la Tasmanie.

1856

L'État change de nom, abandonnant celui de Van Diemen’s Land, entaché de la honte associée au bagne, pour prendre celui de Tasmanie. Selon un jeu de mot populaire à l'époque, l'île était surnommée “Van Demonian”, en référence au démon.

Années 1870

De l'or et de l'étain sont découverts au nord de l'État, marquant le début des intérêts miniers en Tasmanie. L'opposition organisée à cette industrie prendra réellement son essor un siècle plus tard.

1916

Les premiers parcs nationaux de Tasmanie sont créés à Freycinet et au Mt Field, posant les bases de la réputation de l'île comme paradis naturel pour les amateurs d'activités de plein air.

1932

Joseph Lyons, né à Stanley en 1879, devient le premier (et unique à ce jour) Premier ministre australien originaire de l'île. En 1965, son nom est donné à la banlieue de Lyons, à Canberra.

1934

Début de la construction des 7 km de la Pinnacle Rd jusqu'au Mt Wellington. Le chantier fournit du travail à des milliers d'hommes durant la Grande dépression. La descente en VTT de cette route spectaculaire est maintenant l'une des attractions de Hobart.

1935

Errol Flynn, originaire de Tasmanie, enfile le costume de Captain Blood. Dans le film, son personnage est vendu comme esclave à Olivia de Havilland, avant de s'enfuir et de devenir pirate. L'art serait-il parfois le miroir de la vie ?

1945

Première édition de la Sydney-to-Hobart Yacht Race, sans conteste l'une des plus dures des courses transocéaniques à la voile. Le record est à ce jour détenu par Wild Oats, qui parcourut la distance en un peu moins de 43 heures, en 2005.

1967

Le plus meurtrier incendie de l'île tue 62 personnes, en blesse plus de 900 et laisse 7 000 sans-abris. Restés dans l'histoire locale sous le nom de “Black Tuesday’ (mardi noir) les feux brûlèrent 2 640 km2 entre les Midlands et le canal d’Entrecasteaux.

1972

Le lac Pedder est inondé dans le cadre d'un programme hydroélectrique. Le comité pour la restauration du lac (Lake Pedder Restoration Committee ; www.lakepedder.org) s'emploie maintenant à lui rendre sa beauté naturelle d'origine.

1975

Percuté par le navire minéralier Lake Illawarra, le Tasman Bridge de Hobart s'effondre, tuant 12 personnes dont 7 membres d'équipage.

1982

Création du Tasman Wilderness World Heritage Area. La zone inclut à l'origine le sud-ouest de l'île, la région de Franklin-Lower Gordon Wild Rivers et les aires protégées de Cradle Mountain-Lake St Clair National Parks.

1982–83

Le blocus de la Franklin River est organisé pour s'opposer à la construction d'un barrage dans la région. L'opération, victorieuse, met le vent en poupe au lobby pro-conservateur de Tasmanie.

1986

Les chûtes de neige sont si denses à Hobart qu'un intrépide habitant traverse à ski le Tasman Bridge jusqu'à l'autre rive de la Derwent River.

1996

Le massacre de 35 personnes sur le site historique de Port Arthur glace d'effroi le pays et le monde. Le contrôle des armes sera par la suite rendu plus strict en Australie.

1997

L'homosexualité est décriminalisée en Tasmanie. En 2010, l'île est le premier État australien à reconnaître comme unions officielles les mariages entre personnes du même sexe prononcés dans d'autres juridictions.

1998

La course de voiliers Sydney-Hobart tourne au drame suite au passage d'un cyclone, qui coule 5 bateaux et tue 6 personnes.

2008

Le Premier ministre Kevin Rudd présente ses excuses à la “génération volée” des Aborigènes d'Australie. L'activiste aborigène de Tasmanie Michael Mansell demande quelles compensations financières vont suivre.

2010

Présenté comme un “traité de paix”, un accord de principe est signé en décembre entre les partisans de l'exploitation forestière et ceux de la protection de la nature.

Mis à jour le : 17 mars 2015

Articles récents

Guide de voyage

Le guide qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur de l’Australie

Paramètres des cookies