Cradle Country et l'ouest

Si vous imaginiez la Tasmanie comme une terre de hautes montagnes effilées et de nature préservée, vos songes vous emportaient dans cette partie de l'île. Le Cradle Country et l'ouest sont synonymes de plages sans fin, d'anciennes forêts humides moussues, de rivières couleur de whisky, de reliefs sculptés par les glaciers et d'horizons infinis qui donnent l'impression d'être seul sur terre. C'est l'immense terrain de jeu de la Tasmanie, riche en possibilités de sports d'aventure. Venez ici vous frotter aux randonnées de plusieurs jours les plus difficiles (ou aux tranquilles flâneries en forêt), défier les rapides et rivières indomptées (ou naviguer sur le miroir de cours d'eau paisibles), faire du kayak dans l'un des derniers territoires sauvages totalement préservé du monde (ou le survoler en avion léger). Allez-y en indépendant ou avec un circuit accompagné, mais surtout allez-y !

Quand partir

La région est en pleine effervescence durant les mois les plus chauds. Elle est parfois très fréquentée, mais les longues journées permettent de profiter du plein air et les services touristiques travaillent à plein temps. En hiver, le cœur alpin de la Tasmanie peut être joliment incrusté de glace. Les randonneurs se font alors rares, et même les sentiers les plus réputés sont déserts. C'est une bonne période pour une randonnée si vous êtes équipé, et motivé, pour une aventure sur ces hauteurs. Le sud-ouest retrouve son isolement et sa solitude durant les mois les plus froids, lorsque les furieuses tempêtes venues de l'ouest découragent la plupart des visiteurs.

À ne pas manquer

  1. Découvrir un paysage classé sur la liste du patrimoine mondial vu du ciel, en amerrissant en hydravion sur la Gordon River.
  2. Ressentir la puissance des vagues venues de l'ouest le long des 33 km de la plage d'Ocean Beach.
  3. Découvrir l'histoire véridique d'une évasion de bagnards avec le spectacle The Ship That Never Was, à Strahan.
  4. Visiter une mine de cuivre en activité à Queenstown.
  5. Se frotter à la force des eaux lors d'une descente en rafting de l'incroyable Franklin River.
Mis à jour le : 17 mars 2015
Paramètres des cookies