Nouvelle-Calédonie : Comment s'y rendre

Depuis/vers la Nouvelle-Calédonie

Le trajet depuis l’Europe est long, très long, avec, dans le meilleur des cas, une escale et 24 heures d’avion, et plus régulièrement deux, voire trois escales et de 30 à 35 heures d’avion… Bon courage !

Aéroport

Tous les vols internationaux à destination de Nouvelle-Calédonie se posent à l’aéroport international de Nouméa–La Tontouta (www.tontouta-aeroport.nc ; Tontouta), situé à 45 km au nord-ouest de Nouméa. Rénové en 2013, ce terminal aérien moderne est équipé d’un bureau de change et de plusieurs distributeurs de billets.
De l’aéroport, on peut rejoindre Nouméa en bus, en taxi ou par une navette privée ; pour plus de détails sur les transferts, voir aussi p. 13 et p. 52. Plusieurs agences de location de voiture sont également représentées à l’aéroport, près des arrivées.
Les compagnies aériennes internationales desservant la Nouvelle-Calédonie sont les suivantes (voir p. 51 les coordonnées de celles qui ont une agence à Nouméa) :
Air France (www.airfrance.fr)
Aircalin (www.aircalin.com)
Air New Zealand (www.airnewzealand.com)
Air Vanuatu (www.airvanuatu.com)
Finnair (www.finnair.com)
Qantas (www.qantas.com)

Depuis la France

Le vol le plus direct (une escale) est proposé par Air France et Aircalin (en partage de code ; voir coordonnées ci-dessus), via le Japon (Tokyo ou Osaka) ou la Corée du Sud (Séoul), soit environ 24 heures de vol. Les départs sont quotidiens au départ de l’aéroport Paris-CDG.
Il existe bien d’autres trajets possibles au départ de France : via l’Australie (avec Qantas ou toute autre compagnie desservant l’Australie, notamment Emirates), la Nouvelle-Zélande (via Auckland) et même Helsinki avec la Finnair (Paris-Helsinki-Tokyo avec Finnair, puis correspondance pour Nouméa avec Aircalin). Ces itinéraires sont plus longs, mais souvent moins chers ! Notre conseil : profitez-en pour faire un “stop over” de quelques jours aux escales (par exemple, en Asie, en Australie, etc.).
Selon les dates, les billets coûtent de 1 450 € à plus de 2 300 € l’aller-retour.

Depuis la Belgique

Les Belges devront transiter par Paris (ou passer par le Japon, la Corée du Sud, l’Australie ou la Nouvelle-Zélande) et prendre un vol en correspondance pour Nouméa. Comptez au moins 1 700 € l’aller-retour.
Airstop (www.airstop.be)
Connections (www.connections.be)
Éole (www.voyageseole.be)

Depuis la Suisse

Les Suisses devront également transiter par Paris (ou passer par le Japon, la Corée du Sud, l’Australie ou la Nouvelle-Zélande) et prendre un vol en correspondance pour Nouméa. Comptez au moins 1 700 € l’aller-retour.
STA Travel (www.statravel.ch)

Depuis le Canada

Depuis le Canada, les itinéraires les plus directs pour se rendre en Nouvelle-Calédonie passent par Los Angeles et Tahiti. Vous pouvez emprunter un vol Air France ou Air Tahiti Nui vers Tahiti, où vous prendrez une correspondance Aircalin vers Nouméa (attention, il n’y a qu’un vol par semaine entre Tahiti et Nouméa). Autre option : prendre un vol pour Sydney, Brisbane (en Australie) ou Auckland (en Nouvelle-Zélande) puis une correspondance pour Nouméa.
Voici une liste de sites et d’agences de voyages pouvant vous aider dans vos recherches :
Airlineticketsdirect.com (www.airlineticketsdirect.com)
Expedia (www.expedia.ca)
South Pacific Island Travel (www.spislandtravel.com)
Travel Cuts (www.travelcuts.com)
Travelocity (www.travelocity.ca)

Depuis l’Australie

Qantas et Aircalin proposent des vols quotidiens (en partage de code ; voir coordonnées plus haut) entre Nouméa et Sydney, à partir de 74 000 CFP l’aller-retour. Aircalin assure également deux vols hebdomadaires avec Brisbane, et Qantas un vol par semaine, à partir de 66 000 CFP l’aller-retour.

Depuis la Nouvelle-Zélande

Quatre liaisons hebdomadaires relient Auckland et Nouméa, avec Air New Zealand ou Aircalin (voir coordonnées plus haut). À titre indicatif, le billet aller-retour coûte 60 000 CFP au minimum.

Depuis les îles du Pacifique Sud

Nouméa-Port-Vila (Vanuatu) – Quatre vols par semaine avec Air Vanuatu et deux vols par semaine avec Aircalin. À partir de 35 000 CFP l’aller-retour.
Nouméa-Tahiti (Polynésie française) – Un vol hebdomaire avec Aircalin.
À partir de 95 000 CFP l’aller-retour.
Nouméa-Wallis – Trois vols hebdomadaires avec Aircalin, avec une correspondance pour Futuna. À partir de 67 000 CFP l’aller-retour.
Nouméa-Nadi (Fidji) – Deux vols hebdomaires avec Aircalin (l’un direct, l’autre via Wallis). À partir de 57 000 CFP l’aller-retour.
Pour les autres îles du Pacifique, vous devrez passer par la Nouvelle-Zélande ou les Fidji.

Depuis/vers l’Asie

Aircalin assure deux vols hebdomadaires à destination de Osaka, quatre vols hebdomadaires à destination de Tokyo, et deux vols par semaine pour Séoul. Depuis un autre pays d’Asie, le plus simple consiste à passer par l’Australie ou la Nouvelle-Zélande.

Mis à jour le : 21 novembre 2016

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Nouvelle-Calédonie