Nouvelle-Calédonie : Environnement

Géographie

L'archipel de Nouvelle-Calédonie se trouve dans le Sud-Pacifique, juste au nord du tropique du Capricorne. Au contraire des archipels voisins des Vanuatu et des Salomon, éclatés en dizaines d'îles, la Nouvelle-Calédonie ne compte que Grande Terre, l'île principale, en forme de cigare, les îles Loyauté, l'île des Pins, les petites îles Bélep et quelques dépendances inhabitées. Grande Terre s'étend sur 500 km de long et 50 km de large. Ses gisements de nickel figurent parmi les plus importants du monde. Une chaîne montagneuse divise l'île, couverte de forêts denses et brumeuses. Des estuaires étroits mais profonds découpent la côte est, humide et luxuriante. A l'ouest, en revanche, les plaines côtières sont sèches et balayées par les vents.

Faune et flore

La faune et la flore de Nouvelle-Calédonie sont originaires de l'Est du Gondwana. Lorsque Grande Terre s'en détacha il y a 80 millions d'années, ces espèces évoluèrent isolément. C'est pourquoi les îles possèdent de nombreuses espèces végétales et animales indigènes. Le nautile, un mollusque à coquille spiralée, est originaire des eaux néo-calédoniennes. Parmi les espèces d'oiseaux, 30% sont indigènes. Le massif montagneux de Grande Terre a créé une grande biodiversité : il existe de nombreux microclimats et habitats propres à certaines espèces. Seuls 20% de la forêt ancienne subsistent et les efforts de reforestation se heurtent à des problèmes fonciers. Outre des réserves naturelles, botaniques et animalières, il existe un vaste parc territorial. Une zone marine de 52 000 ha est également protégée.

Mis à jour le : 21 novembre 2016

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Nouvelle-Calédonie