Nouvelle-Calédonie : Les Incontournables

Le meilleur de la Nouvelle-Calédonie

Nouméa

Le vert et le bleu s’unissent pour faire de Nouméa une capitale réputée pour son cadre de vie. La nature l’a dotée de baies et de péninsules généreuses, de collines boisées, de plages enchanteresses et même d’îlots idylliques où l'on s'adonne aux loisirs nautiques, le tout à quelques minutes de bateau. Les richesses patrimoniales de la ville sont également de premier plan, avec un bel éventail de musées et de bâtiments historiques.

Le Grand Sud

À moins d’une heure de voiture de Nouméa, vous aurez l’impression d’entrer dans un décor de cinéma : vestiges miniers, ruines d’un bagne, maquis, baies échancrées, lac artificiel, parc naturel, “forêt noyée” et chutes d'eau. Le dépaysement est absolu. Pour les plus actifs, il est possible de pratiquer le kayak, la randonnée pédestre et le VTT.

La Corniche calédonienne

On reste sans voix devant la beauté magnétique de cette portion de la côte est de la Grande Terre, où les cocotiers frissonnent sous la caresse des alizés, face à un océan qui décline un camaïeu de bleus. La route serpente au pied de montagnes recouvertes d’une végétation luxuriante, d’où jaillissent de spectaculaires cascades.

Lʼobservation des baleines

Chaque année, entre mi-juillet et mi-septembre, ces Léviathans des mers viennent parader dans les eaux du lagon calédonien, pour le plus grand bonheur des humains qui ont la chance de les apercevoir.

Des sorties en bateau, encadrées par des professionnels, permettent d'approcher les baleines en toute sécurité.

Ouvéa

Vous n’en croirez pas vos yeux : la plage d’Ouvéa, qui forme un croissant long de 25 km, brille réellement comme un diamant. Immense, large, presque déserte, elle n’attend qu’une seule chose : que vous posiez votre serviette sur le sable d’un blanc étincelant. Profitez du spectacle avant de piquer une tête dans l’eau turquoise.

Lifou

Principale île des Loyauté, Lifou représente la quintessence de l’Océanie, avec ses baies majestueuses, ses plages de sable blanc et ses falaises qui surplombent des eaux cristallines. La vie traditionnelle est toujours présente, et le mode d’hébergement le plus répandu reste l’accueil en tribu, dans des gîtes mélanésiens. L'art de la sculpture y est aussi très répandu.

Lʼîle des Pins

Le paysage de carte postale, c’est ici ! Sur l’île des Pins, on vit un rêve au quotidien. Les plages sont resplendissantes, les baies magnifiques, les îlots splendides et l’atmosphère décontractée. Pour varier les plaisirs, ajoutez une poignée de vestiges de la colonie pénitentiaire et des activités sportives. Le tout sur fond de forêts de pins colonnaires. Faites absolument une balade en pirogue ou une excursion en mer !

Au pays des broussards

Le territoire qui longe la côte ouest de la Grande Terre fait penser au Far West ou au bush australien. Bienvenue dans la “brousse”, un univers marqué par l’élevage du bétail, avec des ranchs immenses qui se déploient entre la mer et la montagne. On y croise les cow-boys calédoniens, appelés broussards ou stockmen. Quelques petites villes sans histoire, comme Bourail, disposent d’infrastructures touristiques.

Maré

Un environnement unique de falaises, de plages de sable blanc et de grottes creusées dans le calcaire... Maré est la plus authentique et la plus secrète des îles de l’archipel des Loyauté. La vie des habitants y est aujourd’hui encore marquée par l’organisation coutumière.

La Côte Oubliée

C’est le long de la Côte Oubliée que la Nouvelle-Calédonie dévoile sa facette la plus sauvage. Au sud de Thio, sur la Grande Terre, une route longe le littoral et ménage de superbes points de vue sur l’océan. On se sent l’âme d’un explorateur dans cet univers suspendu entre ciel et terre, où les infrastructures se limitent à une poignée de campings.

Mis à jour le : 8 février 2017

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Nouvelle-Calédonie