1. Accueil
  2. Forums
  3. Destinations
  4. Amérique
  5. Cuba
  6. Pourquoi ne pas se pressez pour aller voyager à Cuba ?

Pourquoi ne pas se pressez pour aller voyager à Cuba ?

  • Le sam 21 mai 2016 à 03:13
  • 1
  • Cuba
Portrait d'anonyme
revoyager2
  • Hors ligne
  • ALTORF, France
  • Membre depuis :
  • 6 années 9 mois
  • Réponse(s) : 0


Bonjour


Je rentre de Cuba, après un énième voyage sur la grande île, mais au risque de vous décevoir, je vous conseil de ne pas vous pressez pour aller visiter Cuba, prenez votre temps, croyez moi!

Et pourquoi donc? 
Tout simplement que Cuba n'est pas adapté à ce flux trop rapide par l'arrivée subite en masse de touristes.....et ce n'est qu'un début. 
Cet afflux est du au fait que l'Afrique et les pays du bassin méditerranéens ne sont plus fréquentables, et aussi le faux rapprochement du président Américain qui en fait ne veut pas laisser sa place aux Chinois ou aux Russes. 

D'ici quelques mois ce qui se passera à CUBA sera grave. Très grave.
Les conditions vont devenir extrêmes pour les cubains. Ils manquent déjà de l'eau de partout dans le pays , j'ai pu le vérifier de Vinales à Santiago. Il n'a pas plu correctement depuis 6 mois, les réserves sont pratiquement vides. 

Il ya des problèmes d’approvisionnement en eau à Trinidad, Vinales, Camaguey, Holguin, Bayamo, Las Tunas, Santiago et La Havane. 
A Vinales le rationnement à commencé, en favorisant les hôtels, de même dans tous le pays. A Santiago il y a des quartiers qui reçoivent de l'eau qu'une fois par semaine.....à La Havane de nombreux quartiers sont approvisionnés seulement tous les 10 jours et encore.... les quartiers du centre ne font pas exceptions en ce qui concerne la population.
Mais les hôtels de touristes sont favorisés et livrés en camion citerne.

Il y a les plus aisés, comme les casas, ou les maisons de luxe de la cinquième avenue ou de l'Ouest de La Havane qui se font livré de l'eau et payent un camion citerne de 5000 l entre 20 et 30 $....les prix vont encore monter. L'offre et la demande.....

L'arrivée de tous ces touristes commence à modifier les équilibres déjà fragiles et les conditions de vie du peuple de base principalement dans les villes. Tout s'en ressent.

Imaginez que vous n'ayez plus d'eau pour vous laver, ou seulement un peu chaque semaine ! L'hygiène générale du pays va se dégrader et des épidémies vont réapparaître, c'est obligatoire.

Il faut que les réserves d'eau se remplissent à nouveau. Il faut qu'il pleuve, et longtemps !

Avec tout cela, il faut savoir que le pays n'a pas les capacités à se modifier rapidement. Les transports n'évoluent pas, malgré un surnombre de voyageurs.
Viazul ou Transtur n'ont pas pour autant augmentés leur rotation: 1 aller le matin, 1 retour le soir. Et ils n'envisagent pas d'acheter de nouveaux bus. Tout est complet. Car maintenant dans les transports en Cuc il y a autant de Cubains que de touristes.
Des voitures à louer, il faut s'y prendre très tôt !!!
Tout est congestionné. 

Pourquoi s'empresser d'aller à Cuba? Hormis pour voir qu'il y a plus d'embouteillages, plus de gaz nocifs, plus de saleté et galérer quand on ne connait pas le pays !

Prenez votre temps, ce n'est pas demain que Cuba va changer d'orientation de politique et s'ouvrir, les vieilles voitures de collections américaines sont là pour encore longtemps. 
La vérité, c'est que, Cuba, ne change pas si vite que certain veulent bien nous faire croire. C'est de l'intox !

Cuba, n'a aucune intention de modifier sa politique interne et externe face aux Américains. Sauf pour les affaires, rien d'autre. 
Pour le reste Cuba n'a pas pas bougé sa ou ses positions d'un millimètre en ce qui concerne le social, l'économie interne, l'armée, l'éducation, la santé et les libertés individuelles.

J'oubliai une chose qui à changé, une petite chose, mais importante! 
Le coût de la vie y est tellement élevé que le dernier Congrs du PCC à décidé de faire baisser certains prix (la viande principalemet) de 20 à 30 %.... c'est super, mais cela durait depuis 20 ans !

A Cuba, c'est la politique du poco a poco (petit à petit) pour le peuple. Et il l'à toujours accepté.
Cela veut tout dire.
Seule les affaires qui se développent entre les grandes compagnies internationales et l'Etat Cubain. laisseront croire à une évolution, mais le Cubain lambda n'en profitera pas.

Jacques DEPOLLIER du JDSDF à Cuba
1995<>2016 = 21 ans de Cuba = 76 voyages

 

Portrait d'anonyme
viajecuba2015
  • Hors ligne
  • boulogne billancourt, France
  • Membre depuis :
  • 7 années 4 mois
  • Réponse(s) : 1

Le sam 21 mai 2016 à 19:00

de tout ce long exposé (merci Jacques)  je retiens et confirme un point

 

il n'y a aucune urgence, compte tenu des relations USA/Cuba actuelles (l'embargo n'a pas évolué d'un millimètre, hélas)  a visiter Cuba au plus vite

le doublement du nombre de visiteurs se fera sur Varadisney et les cayos, marginalement à la Havane (qui par contre est affectée par les bateaux de croisière)  mais surement pas dans l'ouest de l'ile