VIH

Portrait d'anonyme
thierryetnoi
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 11 années 6 mois
  • Réponse(s) : 0

bonjour une amie thailandaise viens d apprendre qu elle a le VIH ; existe t il la tritheraphie en thailande et comment y avoir acces ?
faut elle qu elle prenne une assurance pour se faire soigner avant ? les soins peuvent ils etres pris en charge et comment ?
sinon , combien ca coute ?
ma quzestion s adresse surtout aux expats

merci de vos reponse .

Portrait d'anonyme
bababobo
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 15 années 11 mois
  • Réponse(s) : 7

Le ven 28 jan 2011 à 16:41

Bonjour,

Si ton amie est de nationalité thaï, elle n'aura aucun problème pour se faire soigner en Thaïlande.
Les soins ne sont pas prodigués dans tous les hôpitaux, il faudra peut-être qu'elle déménage.
De toutes façons, c'est à elle et à sa famille de s'occuper de tout cela;
nous les farang, expat ou retraités en Thaïlande n'avons pas à intervenir dans ce genre de choses;
c'est un problème thaï-thaï.
Par contre, rien ne vous empêche de l'aider matériellement ou financièrement
Une de mes belle-filles a une maladie "auto-immune", elle doit venir très régulièrement faire visites et contre-visites, prises de sang etc...
elle est intégralement prise en charge par l'hôpital; nous n'avons absolument rien à débourser;
et si un jour elle doit aller faire une contre-visite au très grand hôpital de Khon Kaen qui se trouve à 160 km de chez nous, son voyage aller/retour sera aussi pris en charge par les services hospitaliers.

Portrait d'anonyme
Thiof
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 13 années 2 jours
  • Réponse(s) : 2

Le ven 28 jan 2011 à 20:18

Bonjour,

Sur le plan humain, voici un très bon topic.

bababobo a donné une très bonne réponse et Mustang a posé une très bonne question.

je pense que l'on peut ainsi mieux connaître ce pays autrement que par des clichés de vacances (de voyages), aussi intéressants soient ils.

J'espère sincèrement que cela ne va pas dévier sur une querelle entre expats qui ont connu des, disons, "divergences de vue"

Portrait d'anonyme
Kayn Mol
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 11 années 11 mois
  • Réponse(s) : 11

Le sam 29 jan 2011 à 02:11

'Mustang17' a écrit:

Est-ce à dire qu'il y a une Sécurité Sociale en Thaïlande pour les Thaïs ?

Pas vraiment, sauf pour certains "privilégiés" ... (*)

Et pour la question de savoir s'il faut souscrire une assurance lorsqu'on apprend qu'on a le VIH, il y a une clause dans tous les contrats ici qui exclut les "pré-conditions" !

La plupart des malades du SIDA en Thaïlande meurt dans des conditions atroces rejetés par tous, certains sont acceptés dans des Temples "spécialisés" ...

C'est (malheureusement) çà la réalité !

8)

NB:Le programme "30 bahts" ne couvre ni les médicaments ni les analyses de sang ! (les médicaments délivrés dans les hôpitaux sont en priorité des génériques fabriqués sur place ou des "copies" importées à bas coût (Inde ...).

Portrait d'anonyme
bababobo
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 15 années 11 mois
  • Réponse(s) : 7

Le sam 29 jan 2011 à 02:43

'Kayn Mol' a écrit:
'Mustang17' a écrit:

Est-ce à dire qu'il y a une Sécurité Sociale en Thaïlande pour les Thaïs ?

Pas vraiment, sauf pour certains "privilégiés" ... (*)

Je ne peux pas laisser passer ça;
Il faut évidemment avoir des enfants pour savoir comment cela se passe réellement.
De plus, il n'y a pas besoin d'en avoir ou de l'être pour être pris en charge totalement par l'hôpital, médicaments compris.
Même moi qui suis farang, je ne paye jamais la consultation ni les médicaments quand je vais au dispensaire (l'hôpital de campagne qui ne soigne que les bobos et les rhumes) du bled à côté.

'Kayn Mol' a écrit:

Et pour la question de savoir s'il faut souscrire une assurance lorsqu'on apprend qu'on a le VIH, il y a une clause dans tous les contrats ici qui exclut les "pré-conditions" !

Oui et non;
n'oublions pas que nous sommes en Thaïlande...où la notion du "pou-yaï" n'est pas une vue de l'esprit.....
Le pou-yaï, c'est la personne "au dessus" des autres, la personne importante; si tu es pou-yaï, tu as tous les passe-droit.

'Kayn Mol' a écrit:

La plupart des malades du SIDA en Thaïlande meurt dans des conditions atroces rejetés par tous, certains sont acceptés dans des Temples "spécialisés" ...
C'est (malheureusement) çà la réalité !

Amalgame Kayn Mol;
c'est effectivement exact en ce qui concerne les orphelins et c'est très frustrant de constater cela dans un pays bouddhiste;
une fondation privée, bien entendu, pas loin de Yasothon, en Issan, permet à quelques dizaines d'orphelins de pouvoir mourir en paix;
il y en a d'autres un peu partout dans le pays.
ils sont effectivement rejetés par la société et aussi par leurs familles;
il faut dire à la décharge des thaï qu'ils n'ont aucune éducation "médicale" et qu'il est très fréquent d'entendre de la bouche d'un prof ou même d'un médecin, c'est un comble, qu'on peut attraper le sida en touchant un sidaïque;

'Kayn Mol' a écrit:

NB:Le programme "30 bahts" ne couvre ni les médicaments ni les analyses de sang ! (les médicaments délivrés dans les hôpitaux sont en priorité des génériques fabriqués sur place ou des "copies" importées à bas coût (Inde ...).

Le programme "30 baht" est depuis pas mal d'années à 35 baht...
Quant aux médicaments, pas besoin de l'Inde, la Thaïlande est le premier fabricant du monde de médicaments génériques.
Et je ne vois pas en quoi le fait de se soigner avec de tels médicaments serait une médication de seconde zone comme le laissent comprendre tes propos.

Le sam 29 jan 2011 à 11:20

Hello
Bien d'accord la manière dont se déroule ce débat est un peu triste, j'interviens juste pour revenir au topic initial, à savoir comment fonctionne le système de protection de santé (le health care) en Thailande, je ne pose pas la question pour porter un jugement de valeur mais uniquement pour savoir comment la Thailande gère sa protection santé.
Si l'un de vous peut répondre de manière claire et non polémique je le remercie d'avance. En tant que voyageur assuré par ailleurs donc non concerné je ne me suis jamais posé la question sur la manière dont les pays que j'ai visités géraient la protection de santé de leurs citoyens , il faut bien un début à tout d'où ma question comment procède la Thailande.
Merci d'avance aux contributeurs éclairés pour leurs réponses pragmatiques
Jason

Portrait d'anonyme
bababobo
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 15 années 11 mois
  • Réponse(s) : 7

Le sam 29 jan 2011 à 11:24

'Mustang17' a écrit:

Donc le "pou-yai" n'est pas un privilégié ? il semble bien que si !

Et pour quelle raison ne paies-tu pas les consultations, ni les médicaments quand tu vas à l'hôpital Bababobo ?

Parce que ta femme a une couverture sociale dont tu bénéficies ? parce que tu es adhérent à la CFE ? parce que tu as une mutuelle ?

Pour répondre au 1er post, quelles seraient les solutions pour cette fille (s'il y en a) ?

Le pou-yaï est une personne privilégiée;
Dans un village comme le mien, en font partie les pou-ya-ban, le soto ,et le directeur de l'école communale qui est d'ailleurs une directrice.
Le pou-ya-ban, c'est le maire d'un village et si celui-ci est important il peut y en avoir plusieurs,
le soto, c'est le maire d'un ensemble de villages,le terme "obotor" n'existe plus depuis quelques années même si il est encore employé.

En France, il y a une cinquantaine d'années, c'était aussi un peu comme ça;
les notables du village ou de la ville étaient
le maire, le curé,le chef des gendarmes et le directeur de la banque s'il y en avait une.

Si je ne paie pas les consultations ni les médicaments, c'est tout simplement parce que je fais partie "officieusement" des pou-yaï;
officieusement parce que je suis farang, c'est tout.
Faut pas chercher midi à quatorze heures en Thaïlande!

La CFE ou tout autre assurance maladie ou mutuelle ne peut pas intervenir sur le fait que je paye ou non en Thaïlande;
c'est un organisme français qui , si j'y suis, me rembourse sur les bases de la SS française.

Et pour répondre au premier post, étant farang, la seule réponse que je puisse faire, qu'elle aille à l'hôpital dont dépend sa commune,
qu'elle explique son cas..
De toutes façons, si elle sait qu'elle est séropositive déclarée, c'est que son médecin le lui a dit;
elle ne l'a pas deviné;
donc maintenant c'est un truc thaï-thaï, comme je le disais dans ma première réponse;
c'est elle avec son médecin qui doivent faire ce qu'ils ont à faire;

Il faut savoir qu'en Thaïlande, les médecins qui ont une officine privée en ville travaillent quasiment tous à l'hôpital du bled;
d'ailleurs les heures d'ouverture de leurs officines correspondent exactement aux heures de non travail à l'hôpital;
les médecins de Sawang, qu'ils soient généralistes ou spécialistes, ouvrent leur cabinet privés de
07h30 à 08h30, puis de 17h30 à 20h00 (ça peut fluctuer un peu)
et comme par hasard, ils bossent à l'hôpital de 08h40 à 17h20 .
Certains ouvrent leurs officines même le dimanche matin.

Portrait d'anonyme
Thiof
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 13 années 2 jours
  • Réponse(s) : 2

Le sam 29 jan 2011 à 18:42

'jason13' a écrit:

En tant que voyageur assuré par ailleurs donc non concerné je ne me suis jamais posé la question sur la manière dont les pays que j'ai visités géraient la protection de santé de leurs citoyens ,

Moi si. Au même titre que la scolarité, les relations de travail, etc.

Nous sommes vraiment des plus que privilégiés chez nous et beaucoup n'en sont pas conscient.

Cela fait partie des choses qui m'intéressent dans le voyage, qui font partie de ma conception du voyage.

Ceci dit, je ne l'impose pas aux autres !

Le sam 29 jan 2011 à 20:46

Je partage ton analyse, il est absolument évident que nous sommes en occident des citoyens hyper privilégiés, je voyage depuis plus de 35 ans et donc j'ai fait ce constat depuis bien longtemps. Si nos concitoyens entre autres voyageaient davantage qu'ils ne le font peut-être seraient-ils moins nombreux à geindre pour des petits maux bien bénins comparés aux grosses difficultés que vivent au quotidien bien des gens dans ce vaste monde.
Mais bon face à l'étroitesse d'esprit il n'y a rien à faire il suffit de méditer sur cette maxime de François René de Chateaubriand:" il faut être économe de son mépris au regard du grand nombre de nécessiteux"
Malheureusement lorsque tu tentes de rapporter ce que tu as vu pour expliquer combien nous sommes bénis des dieux cela n'intéresse personne pour ma part j'ai renoncé depuis bien longtemps à faire profiter quiconque de ce que j'ai vu et qui m'enrichit personnellement , comportement de célibataire typiquement égoïste que j'assume.
Le voyage demeure pour moi une bouffée d'air pur mais aussi une expérience personnelle.
Bonne soirée
Jason

Le sam 29 jan 2011 à 21:24

Certes
Mais il est bon de garder précieusement par devers soit ce qui n'intéresse pas autrui et seul est perdu ce qui est jeté.
Jason

Portrait d'anonyme
Kayn Mol
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 11 années 11 mois
  • Réponse(s) : 11

Le sam 29 jan 2011 à 23:13

'jason13' a écrit:

Hello
Bien d'accord la manière dont se déroule ce débat est un peu triste, j'interviens juste pour revenir au topic initial, à savoir comment fonctionne le système de protection de santé (le health care) en Thailande, je ne pose pas la question pour porter un jugement de valeur mais uniquement pour savoir comment la Thailande gère sa protection santé.
Si l'un de vous peut répondre de manière claire et non polémique je le remercie d'avance. En tant que voyageur assuré par ailleurs donc non concerné je ne me suis jamais posé la question sur la manière dont les pays que j'ai visités géraient la protection de santé de leurs citoyens , il faut bien un début à tout d'où ma question comment procède la Thailande.
Merci d'avance aux contributeurs éclairés pour leurs réponses pragmatiques
Jason

Ben, et moi, même si on supprime encore mon message, je répète qu'en Thaïlande les médocs ne sont pas gratuits, qu'ils ne sont "pas chers" si ce sont des "vielles formules" (généricisées), sinon (importés) ils sont hors de portée du thaïlandais moyen !

De même, la sérologie (analyses) est payante (mais meilleur marché que "dans le privé") dans les hôpitaux publics ...

8)