1. Accueil
  2. Forums
  3. Destinations
  4. Asie
  5. Sri Lanka
  6. Traitement anti paludien

Traitement anti paludien

Portrait d'anonyme
palermo
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 9 années 10 mois
  • Réponse(s) : 0

Bonjour, je pars 2 semaines entre noêl et jour de l'an au Sri Lanka et je voudrais savoir si nous avons besoin d'un traitement anti paludien type malarone. Merci

Le dim 09 déc 2012 à 18:50

c'est une question pour un Médecin  Pasteur dit 

Prévention du paludisme

Le paludisme, dû principalement à P. Vivax, est présent toute l’année excepté dans les districts de Colombo, Galle, Gampaha, Kalutara, Matara et Nuwara Eliya. 

Classification : groupe 2

Compte tenu du faible risque, il est possible de ne pas prendre de traitement préventif pour un séjour inférieur à 7 jours, mais il est cependant indispensable d’être en mesure, dans les mois qui suivent le retour, de consulter en urgence en cas de fièvre. 

GROUPE 2 (zone de chloroquinorésistance), deux possibilités : 

- chloroquine (Nivaquine®100) et proguanil (Paludrine® 100), 

chloroquine (Nivaquine® 100), un comprimé par jour et proguanil (Paludrine® 100), deux comprimés chaque jour, en une seule prise au cours d’un repas. 


ou l’association chloroquine-proguanil (Savarine®)

un comprimé par jour, pour une personne pesant au moins 50 kg. La chloroquine, le proguanil et la Savarine® peuvent être administrés aux femmes enceintes. La Savarine® n’ayant pas de présentation adaptée à l’enfant, la chloroquine à la dose de 1,5mg/kg/j et le proguanil à 3 mg/kg/j (à partir de 9 kg) sont prescrits séparément chez les sujets de moins de 50 kg. 
La prise est à débuter le jour de l’arrivée dans la zone à risque, et à poursuivre 4 semaines après avoir quitté la zone impaludée. 

 
- association atovaquone (250 mg)-proguanil (100 mg) (Malarone®)

un comprimé par jour au cours d’un repas, chez les personnes pesant au moins 40 kg. La Malarone® est disponible en comprimé pédiatrique (Malarone® comprimés enfants ; atovaquone : 62,5 mg, proguanil : 25 mg) permettant l’administration de ce médicament chez l’enfant de 11 à 40 kg. Chez la femme enceinte, la Malarone® peut être prescrite en cas de séjour inévitable en pays du groupe 3, mais le suivi de grossesses exposées à l’association atovaquone-proguanil est insuffisant pour exclure tout risque. 
L’administration est commencée le jour d’arrivée en zone à risque et doit être poursuivie une semaine après la sortie de cette zone. La durée d’administration continue de l’atovaquone-proguanil dans cette indication devra être limitée à 3 mois, faute de disposer à ce jour d’un recul suffisant en prophylaxie prolongée. 

Portrait d'anonyme
Hunuwatta
  • Hors ligne
  • Matara, Sri Lanka
  • Membre depuis :
  • 9 années 11 mois
  • Réponse(s) : 1

Le dim 09 déc 2012 à 20:04

Le vaccin antipaludéen n'existe pas ! Il reste encore a être inventé !! Après, connaissant cela, vous pouvez prendre des médicaments qui empêchent la propagation de l’infection en inhibant la reproduction du parasite.

De nombreux produits existent et je ne vais pas rentrer dans le débat des labos,des médecins, des prescriptions... donc du commerce en général. Sachez, néanmoins, que l'OMS préconise les ACT, Coartem par exemple (non vendu en France !!), produit au prix ridiculement bas mais dont les habitants des zones infectées peuvent se payer.

http://www.who.int/mediacentre/news/releases/2010/malaria_20100308/fr/index.html

Il existe aussi des produits comme la Doxycycline qui est efficace (comme d'autres...) mais moins cher.
Mais rassurez vous car si vous n'allez pas dans les districts de Mannar et de Mullaitivu (c'est a dire au Nord) vous ne risquez rien et même dans ces districts; entre 1et10 cas de paludisme pour 1000 personnes !
http://www.who.int/malaria/publications/country-profiles/profile_lka_en.pdf:

Rectification: Le Coartem à son équivalent pour pays "riches": le Riamet

http://www.esculape.com/medicament/coartem.html