1. Accueil
  2. Forums
  3. Destinations
  4. Asie
  5. Vietnam
  6. Arnaque hôtelière sur Phu Quoc : le Moon Resort

Arnaque hôtelière sur Phu Quoc : le Moon Resort

  • Le sam 09 fév 2013 à 10:49
  • 1
  • Vietnam
Portrait d'anonyme
Philippe Carels
  • Hors ligne
  • Liege, Belgique
  • Membre depuis :
  • 9 années 9 mois
  • Réponse(s) : 0

 

Bonjour,

 Je tiens à vous relater notre mésaventure récente sur l'île de Phu Quoc. Nous sommes deux couples et un enfant de deux ans qui désirions passer cinq jours relax après un mois de voyage au Viet Nam. Comme la demande est importante à cette période de l'année, nous avions pris nos précautions et jeté notre dévolu sur une charmante resort dégottée sur Agoda : dans la ville principale de Phu Quoc, Duong Dong, le Moon Resort, petits bungallows à 30 $, les pieds dans l'eau, parfait pour passer le réveillon ! Nous arrivons donc le trente décembre en fin d'après midi, de charmante humeur, pour prendre possession de nos logements. Quel ne fut pas notre étonnement de nous entendre dire que l'hôtel était full !!! Ah bon? Mais c'était réservé, et payé, depuis mi-octobre ! Il nous faut attendre plus d'une heure pour pouvoir parler à un responsable. Le pseudo "gérant" (on ne saura jamais qui il est réellement) arrive enfin et se réfugie derrière son écran d'ordinateur et sa mauvaise foi : c'est pas de ma faute, je ne suis là que depuis un mois, la réservation d'Agoda vient seulement d'arriver, j'en passe et des meilleures... Entre temps, nous entendons d'autres touristes dire qu'ils cherchent un logement sans succès depuis plusieurs heures. C'est donc la mort dans l'âme que nous acceptons ce qui nous est proposé: on nous rembourse deux nuits (quand je lui dit que je veux être remboursé au plus vite, soit le lendemain, il me demande d'un air vexé comment je peux ne pas lui faire confiance!!!), on nous loge deux nuits dans un hôtel de classe similaire  avec le remboursement du trajet aller/retour en taxi pour bénéficier de la plage privée et on nous garantit de passer les trois dernières nuits au Moon Resort. Soit. Nous sommes donc conduits dans l'hôtel en question, un guest house encore en construction, dans la banlieue de la ville, au milieu de terrains vagues et de fabrique de Nuoc-Mâm, chambre monacale et étouffante, couloir sordide, propreté douteuse, impossibilité de dialoguer avec le personnel qui ne parle pas anglais... Après un mois d'hôtels bas de gamme fréquentés pendant le début du voyage, je peux vous certifier qu'une chambre pareille doit tourner dans les six/huit  $. Soit, il fait noir, plus vraiment le choix ! On se dit qu'on renégociera ça le lendemain dès la première heure...

 Le lendemain, il nous faut patienter plus d'une heure pour enfin attraper un taxi. Et là, re surprise... Nous ne sommes pas les seuls!!! J'ai compté à un moment donné 25 personnes, espagnols, allemands, français, japonais... dans le même cas que nous! Et de nouveau la même chose : personne à qui demander des comptes! Ce n'est qu'après avoir brandi la menace d'appeler la police que la "propriétaire" daigne se montrer. Chose bizarre, elle ne parle pas anglais! Ça ne facilite pas les choses mais ça tombe bien à propos... Quand je parviens à avoir enfin le "gérant" au téléphone, il me raccroche au nez quand il entend ma voix! Bref, c'est un fameux bordel de tous les diables ou chacun essaie de s'en tirer du mieux qu'il peut.  Nous, on parvient à récupérer le montant de deux nuits et la promesse d'être logé dans un autre hôtel pour les trois dernières nuits. Celui la sera de bien meilleure facture que le premier mais lui aussi perdu au milieu de la ville, après avoir emprunté un véritable labyrinthe qui passe par un cimetière... (Loin du resort les pieds dans l'eau donc !) Les bungallows coutaient là, (on l'a demandé), 17 et 22 $. 

 Voilà donc l'arnaque : la direction du Moon Resort accepte toutes les réservations puis redispatche les clients dans des petits hôtels minables et meilleurs marchés en empochant au passage la différence !!!

 Le pire, c'est qu'après nous être plaint à Agoda, ceux-ci ont, à juste titre fait leur enquête et demandé des comptes au Moon Ressort; leur réponse est plus qu'éloquente et à la mesure de leur malhonnêteté , voyez seulement :

"5 nights for 2 bungalows in resort HaNga: $40 per night x 2 units x 5nights = $400

Taxi and Breakfast for 4 pax per day: $7 x 4 pax x 5 days = $140 "

Nous, notre calcul, c'est plutôt , en comptant large: 2 nuits à 10$ x 2 pers (40$) + 3 nuits à 22  et 3 nuits  à 17 (117) ; UN taxi , au maximum 3$ et UN petit dej, compris dans le forfait de départ, ça nous amène à 160$ au max...  En fait il n'y a pas eu de taxi puisque nous avons loué des motos et nous ne sommes plus jamais passé par le Moon Resort, que ce soit pour déjeuner ou pour autre chose ! 

Voilà, tout est dit. Ces gens sont des malhonnêtes et profitent du tourisme de passage, croyant agir en toute impunité!

Le pire c'est qu'en plus, leurs bungallows sont crades et mal agencés, amis des cafards bonsoir...

A bon entendeur mesdames et messieurs...

Phil.

 
Portrait d'anonyme
sophieC
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 17 années 7 mois
  • Réponse(s) : 1

Le mer 20 fév 2013 à 21:33

J'ai eu exactement la même expérience. Quand nous nous présentons à la réception avec notre réservation Agoda à la main, la demoiselle nous dit dans un piteux anglais qu'il n'y a pas de chambre disponible. Nous demandons à voir un responsable et nous attendons alors plus d'une heure.

Il fait alors nuit noir, et nous apprenons entre temps qu'il n'y a plus aucun hôtel de disponible sur l'île. Les autres couples à la mine déconfite (dont des personnes âgées) sont dans la même situation.

Un pseudo-manager arrive enfin. Très peu sympathique et très peu conciliant, il fait d'abord semblant d'avoir un problème d'ordinateur. Il explique ensuite que la faute provient d'Agoda (Ces derniers auraient réservé dans un Moon Resort 2). Il ne peut rien pour nous. Il nous propose alors 2 nuits dans le soi-disant Moon Resort 2. Et nous promet l'accès à un bungalow pour les deux dernières nuits. On nous conduit alors dans un hotel très loin de tout. Le lendemain matin, nous décidons de revenir nous plaindre au Moon Resort. Après une attente de 45 minutes d'un taxi, 15 minutes de routes, nous y arrivons.

Le taximan ne nous demande même pas de payer, il semble que ce soit habituel de conduire les clients entre ces deux hôtels (arnaque organisée???).

Quelle surprise de voir qu'une vingtaine de personnes de différentes nationalités attentent à la réception pour les mêmes raisons que nous.

Le personnel nous empêche de sonner aux agences de réservation en ligne (booking.com, ...) sous le prétexte de l'impossibilité de passer des appels internationaux.
Quand plusieurs d'entre nous tentent malgré tout d'utiliser le téléphone ou le wi-fi pour joindre les agences et la police local, ils coupent le wi-fi et le générateur.

Tout le long, le personnel fait mine de ne pas parler anglais, ou de vouloir nous mettre à la rue quand le niveau monte.

Etant donné la situation, la mauvaise foi et le nombre de personnes dans la même situation, nous comprenons que nous n'aurons pas de bungalows les prochains jours. Nous allons ensuite dans un autre hotel.

Nous avons donc perdu dans cette histoire pas mal d'argent, pas mal de temps dans les négociations, nous avons perdu le highlight de notre séjour (moment fantasmer depuis 1 année )...

Par ailleurs, Agoda n'a rien voulu entendre!