1. Accueil
  2. Forums
  3. Voyage par thèmes
  4. Voyage à vélo
  5. exclusivement transports "doux"

exclusivement transports "doux"

Portrait d'anonyme
schtroumpfeur
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 14 années 3 mois
  • Réponse(s) : 1

Bonjour à tous,

J'ai hésité entre ce forum, celui des voyages expérimentaux et celui sur l'éco-torisme mais je me lance ici...

J'envisage de voyager au Cambodge, Laos, Thaïlande, Vietnam à partir d'octobre.
Je prévois partir entre 6 mois et 1 an (en fonction de ma motivation, des conditions, des ressources que j'aurai,... : je ne me fixe pas trop de contrainte de temps au départ).

Je souhaite avoir pour "règle" de ne me déplacer qu'avec des moyens de transport "doux","écologique", c'est à dire utilisant la force "vivante" : "humaine", "animale", ou du moins naturelle et inépuisable : marche (principalement), vélo, bateau à rames ou à voiles, ane, cheval, ...
En fonction de mes prévision, je pense pouvoir parcourir environ 5000km (si je pars effectivement 1 an, avec 4 jours de marche par semaine et 6h de marche par jour).
Je pense prévoir les grandes lignes d'un itinéraire mais surtout me "laisser porter" au grès de mes envies, opportunités, conseils, découvertes,...

Est ce que cela vous semble réaliste ?

Je pense qu'il n'est pas raisonnable de voyager "à travers la nature" (dangers tel que mines, animaux et insectes dangereux, risque de se perdre complètement, difficultés pour se nourrir,...) ?
Dans ce cas il vaut mieux suivre les routes, mais est ce que cela n'est pas non plus trop hasardeux (agressions, risque de se faire percuter par des véhicules, désagréments "bruit/poussière/odeur/...",...) ?

Autre question beaucoup plus "pratiques" : comment gérer les difficultés liées aux visas dans de telles conditions (je devrais rester très longtemps dans un même pays, et je ne pourrais pas facilement me rendre aux consulats). Y a t il souvent dans ces pays des contrôles sur les visas lorsqu'on est entré dans le pays ?

Je suis interessé par tout conseil, astuce, truc,... constructifs !
Merci

Portrait d'anonyme
maryyy
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 14 années 2 mois
  • Réponse(s) : 1

Le lun 14 juil 2008 à 12:45

je trouve ton idée super interessante!! le respect de la nature et des gens et un parcours lent qui permette de decouvrir tous les endroits sans polluer etc. Je compte partir au mois de septembre ou octobre, pour l'Asie dis moi si tu cherche un coéquipier ou une coéquipère, moi je serais trop op pour tenter l'aventure même si ça semble super dur au moins c'est de l'aventure propre!
je sais pas non plus comment ça peut se passe rpour les passeports tout ça mais ptetre que des visas pour les endroits dans lesquels tu souhaites passer pourraient deja etre un bon début!
plusieurs visa quoi!
tu comptes partir seul? en tout cas si ça te derange pas de me tenir au courant!

Portrait d'anonyme
schtroumpfeur
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 14 années 3 mois
  • Réponse(s) : 1

Le lun 21 juil 2008 à 18:36

Houston ? Vous etes là ?

Une réaction ?!

Des conseils ?!

Des mises en gardes ?!

Des expériences ?!

UN RETOUR QUOI !!!!??!!!!

:/

;p

merci...

Portrait d'anonyme
Khorrigan
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 17 années 6 mois
  • Réponse(s) : 1

Le ven 10 oct 2008 à 12:29

'schtroumpfeur' a écrit:

Je souhaite avoir pour "règle" de ne me déplacer qu'avec des moyens de transport "doux","écologique", c'est à dire utilisant la force "vivante" : "humaine", "animale", ou du moins naturelle et inépuisable : marche (principalement), vélo, bateau à rames ou à voiles, ane, cheval, ...

Déjà, pour aller jusqu'en Asie du Sud-Est par ces moyens, ça va te prendre la moitié de ton temps. Une fois arrivé sur place, il ne te restera tout juste le temps pour rentrer par les mêmes moyens. :D
Mais c'est vrai qu'un aller-retour en Thaïlande à cheval, ça peut être intéressant.

Quote:

En fonction de mes prévision, je pense pouvoir parcourir environ 5000km (si je pars effectivement 1 an, avec 4 jours de marche par semaine et 6h de marche par jour).

Ca te fait 15 ou 30 km par jours. Etant donné que tu ne vas pas te déplacer tous les jours (je l'espère pour toi), ça veut dire des étapes d'au moins 50 km.

Est-ce que dans ton estimation tu as inclu le fait que dans ces régions, pendant une bonne partie de ton voyage, il fera 40° sans nuage et 90% de taux d'humidité. Je te garantis que dans ces conditions, il faut être déjà costeau pour faire une dizaine de km avec son barda sur le dos, que ce soit à pied ou à vélo.

Des chevaux, tu as peu de chance d'en trouver dans le coin. Des anes, y'en a pas. Eventuellement un char à beufs, mais je ne connais pas beaucoup de paysans qui te fasse faire plusieurs km par ce moyen.
Bateau à rame, peut probable aussi et implique de le ramener à son propriétaire (à moins que tu l'achètes) donc un retour à la case départ.
Il te reste le voilier. Tu peux éventuellement essayer de te faire embaucher comme skiper sur le voilier de touristes occidentaux le long des côtes, à condition que tu sache déjà pratiquer la voile.

'schtroumpfeur' a écrit:

Je pense prévoir les grandes lignes d'un itinéraire mais surtout me "laisser porter" au grès de mes envies, opportunités, conseils, découvertes,...

Sincèrement, ça me semble une bonne philosophie.

'schtroumpfeur' a écrit:

comment gérer les difficultés liées aux visas dans de telles conditions (je devrais rester très longtemps dans un même pays, et je ne pourrais pas facilement me rendre aux consulats). Y a t il souvent dans ces pays des contrôles sur les visas lorsqu'on est entré dans le pays ?

Le contrôle sur les visa, c'est surtout quand tu entres dans le pays et quand tu en sors. Dans des conditions de voyage "normales", il est très rare de se faire contrôler. POur ce qui est de quelqu'un qui vagabonde le long des routes, je ne peux pas dire, je n'ai jamais fait. Je sais seulement que la Thaïlande n'apprécie pas trop les touristes "pauvres" (même si dans ton cas, ce n'est pas une question d'argent). Par exemple, le camping sauvage est totalement interdit et les gens peuvent réagir violemment s'ils voient quelqu'un s'installer sur leurs terres.

Je te déconseille très fortement d'être overstay parce que tu partirais au devant de graves ennuis. 3 ou 4 jours, ça ne serait pas très grave, juste une amande de quelques dizaines d'euro. Plus longtemps, ça peut te conduire à des amandes très lourdes, un interdit total et définitif de séjour dans le pays (dur si tu dois reprendre ton avion de retour dans ce pays), voir même un peu de prison (qui est bien moins confortable qu'en France).

Déjà, tu pourrais commencer par faire faire un certain nombre de visa dans les consulats en France avant de partir. C'est la meilleure solution pour avoir un visa de longue durée.
Pour la Thaïlande, tu peux faire un visa 2 mois double entrées. Avant la fin des 2 premiers mois, tu demandes une prolongation d'un mois au bureau des affaires consulaires à Bangkok, Chiang Mai ou Phuket (je crois que ce sont les seules villes où on peut le faire). Avant la fin de ce troisième mois, tu passes dans un autre pays (Laos, Cambodge, Malaisie). Quand tu rentres à nouveau en Thaïlande, ta deuxième entrée te permets de rester à nouveau 2 mois, que tu peux faire à nouveau prolonger d'un mois. Ca te fait déjà 6 mois.
A la fin de ce délais, tu passes à nouveau dans un autre pays. Quand tu reviens en Thaïlande, tu obtiens un droit de séjour de 30 j. Au bout des 30 j, tu fais à nouveau un aller-retour dans un autre pays et tu as à nouveau 30 j. Tu le fais encore une fois et c'est 30 j de plus. Malheureusement, tu ne peux le faire que 3 fois, puisqu'il n'est pas possible avec ce procédé de rester plus de 90 j par période de 180 j.
A total, cette méthode te permet donc de rester 9 mois en Thaïlande.

Pour les autres pays, je ne sais pas trop, je n'y suis jamais resté plus d'un mois.

'maryyy' a écrit:

le respect de la nature et des gens et un parcours lent qui permette de decouvrir tous les endroits sans polluer etc. Je compte partir au mois de septembre ou octobre, pour l'Asie

Dans ce cas, commence par éviter l'avion... C'est le moyen de transport le plus poluant après l'hélicoptère.
Un aller-retour jusqu'en Asie pollue plus qu'un Parisien qui fait deux heures de voiture quotidiens pendant 1 an.
Ca me fait penser à une cousine à moi qui se goinfre de bonbons et gâteaux à longueur de journée mais met de la spartam dans son café pour ne pas grossir. 8)