-->
  1. Accueil
  2. Forums
  3. Petites Annonces
  4. Recherche de coéquipier
  5. partenaire de trek Népal nov. 16

partenaire de trek Népal nov. 16

Portrait d'anonyme
PaTrek74
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 5 années 4 mois
  • Réponse(s) : 3

Bonjour,

je recherche des coéquipier(e)s pour faire le superbe trek kalapatar/lacs de gokyo (en lodges) entre le 29 oct et le 15 nov ;soit à l'aide d'une agence (coûts réduits à plusieurs), soit de manière + autonome en engageant simplement un /des porteurs. Ce trek de 15j n'est pas difficile techniquement mais c'est un trek de haute altitude (plusieurs cols et belvédères au-dessus de 4 et 5000 m.

Pat.

Portrait d'anonyme
Alain Fabre
  • Hors ligne
  • Saint Juéry, France
  • Membre depuis :
  • 7 années 3 mois
  • Réponse(s) : 5

Le dim 28 aoû 2016 à 08:56

bonjour

attention le passage du renjo pas est difficile, impossible a passer en solo, 

en octobre , nous avions au moins 5 guides pour nous faire passer.

seul= danger, crampons et corde.

fillm: octobre 2015

 

kalapatar pr le gokyo

https://drive.google.com/file/d/0Bx-RIoL4F1Uhd3BrS2QtNFJFbGc/view?usp=sharing

Portrait d'anonyme
PaTrek74
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 5 années 4 mois
  • Réponse(s) : 3

Le dim 28 aoû 2016 à 08:44

OK, merci pour ton avis

Portrait d'anonyme
Alain Fabre
  • Hors ligne
  • Saint Juéry, France
  • Membre depuis :
  • 7 années 3 mois
  • Réponse(s) : 5

Le dim 28 aoû 2016 à 08:55

regarde le film, 1 heures

si tu veux me contacter

falain81@orange.fr

Portrait d'anonyme
GaziPacha
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 11 années 4 mois
  • Réponse(s) : 3

Le dim 28 aoû 2016 à 12:03

Bonjour,

Je ne partage pas complétement l'avis du post précédent.

Nous avons fait ce trek (3 cols du Khumbu) à deux en novembre 2014, sans guide ni porteur avec des sacs assez lourds (autonomie facultative pour ce trek mais nous faisions quelques sorties du chemin classique). Dans le sens Kongma/Cho/Renjo, ce trek ne pose pas de difficulté si la météo est correcte.

Nous avions emmené des microspikes qui nous ont donné du confort sur le peu de passage en glace. Mais nous étions les seuls avec un tel équipement. Bp de monde sur les passes, il n'y a pas le sentiment d'isolement qu'on a parfois ailleurs en haute montagne.

Ceci dit, une recommendation de bon sens, la montagne restant la montagne, capricieuse: voir la veille du départ dans les lodges alentour si les conditions sont OK. Le jour même du franchissement, partir tôt avec un temps dégagé. Ne pas franchir un glacier dans le brouillard, même avec un guide (une trekkeuse a failli y rester en lui faisant confiance aveuglément). 

Vous pouvez regarder notre livre de bord sur https://jeanfrancoisdeleval.com/category/treks-fr/nepal/solukhumbu/les-trois-hauts-cols/ pour les détails. Bonne préparation

Portrait d'anonyme
Alain Fabre
  • Hors ligne
  • Saint Juéry, France
  • Membre depuis :
  • 7 années 3 mois
  • Réponse(s) : 5

Le dim 28 aoû 2016 à 12:24

au Népal, si on prend au moins un porteur, on fait vivre une famille

agence qude KTM, parle français commetoi et moi

http://www.lamarando.com/

 

ra donne avec eux, 2009; 2010, 2011, 2103 2014 2015

 

Portrait d'anonyme
GaziPacha
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 11 années 4 mois
  • Réponse(s) : 3

Le dim 28 aoû 2016 à 19:16

Tout à fait d'accord avec le post précédent . Ceci dit, il faut acheter une prestation par rapport à un besoin. Nous avons plusieurs amis guides au Népal. Pour les francophones, Paras Neupane qui a fait ses études à Rennes 2 et qui a ouvert son agence à KTM http://www.alpes-himalaya.com/

et page FB https://www.facebook.com/nepalautrement?fref=ts

d'autres aussi, mais anglophones.
 

Il faut faire très attention à la qualité de la prestation. Nous avons, comme dit plus haut, été témoins de drames par manque de connaissance de la région, de bon sens parfois, et par excès de confiance de la part du touriste, toujours. 

Portrait d'anonyme
PaTrek74
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 5 années 4 mois
  • Réponse(s) : 3

Le lun 29 aoû 2016 à 10:17

merci pour vos commentaires et avis - petite question supp : comment se passent les (vos) nuits à 4500/4900m  ?

J'ai déjà dormi plusieurs nuits à 4000 sans souci majeur, il y a 10 ans, mais là, c'est jusqu'à 1000m plus haut ...

Portrait d'anonyme
Alain Fabre
  • Hors ligne
  • Saint Juéry, France
  • Membre depuis :
  • 7 années 3 mois
  • Réponse(s) : 5

Le lun 29 aoû 2016 à 11:38

personnellement je sui quelqu'un qui dort peu.

jusqu'à 4000, ça va à peu près je dors 6 heures., donc comme on se couche entre 8 et 9 heures à 2 heures j'ai fini ma nuit, à Lobuché 4900m là je ne fais que 2 sommes de 2 heures ensuite je suis éveillé, j'écoute de la musique où d el'anglais et je fais des petits sommes, à 54 heures je suis toujours debout.

 

Portrait d'anonyme
GaziPacha
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 11 années 4 mois
  • Réponse(s) : 3

Le lun 29 aoû 2016 à 13:15

On a l'habitude de dormir à assez haute altitude >5000m (5473m max pour l'instant). Ce que j'ai observé, c'est qu'il faut aller à son rythme. Par exemple et sur ce trek, j'ai déjà eu une grosse migraine à 3500m (Namche) et passer une très bonne nuit à 5200m (Gorakshep). Il est essentiel de ne pas "brûler les étapes" et ça ne dépend que de soi (ni du guide ni des autres). De plus, au même endroit, une fois OK ne veut pas dire tjs OK. La règle normalement c'est 500m:jour mais c'est très difficilement réalisable sur ce trek. Peut-être éviter +800m/j sur ce trek. Ca c'est facilement faisable, voir photo. Si la migraine ne passe pas avec ibuprofène, il vaut mieux s'arrêter un jour pour une meilleure acclimatation. Si nausées en plus, il vaut mieux redescendre de queques centaines de m pour la nuit (ça ne nous est jamais arrivé pour l'instant). Journée(s) d'acclimatation(s): en profiter pour faire une bonne ascension dans la journée car c'est la nuit qui pose problème. Normalement, ce qui est acquis est acquis. 

On a fait le tour du Dhaulagiri et comme ça monte tranquillement, on a dormi à 5100m sans même une migraine. Dans le cas des 3 passes, il est recommandé de s'arrêter une journée à Namche et d'aller d'abord vers Kongma la puis Cho puis Renjo car la montée est moins brutale. Ce que nous avons fait. Migraine à Namche, à l'Ama Dablam BC, dans les deux cas calmée avec ibuprofène puis plus rien. 

Portrait d'anonyme
PaTrek74
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 5 années 4 mois
  • Réponse(s) : 3

Le lun 29 aoû 2016 à 13:34

merci pour vos commentaires

P.