Chine

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Chine
  4. Shaanxi (Shǎnxī)
  5. Armée des soldats de terre cuite

Armée des soldats de terre cuite

L'avis de l'auteur Lonely Planet

site historique, patrimoine

兵马俑. Site le plus fameux de Xī’ān, l’Armée des soldats de terre cuite compte parmi les plus célèbres découvertes archéologiques au monde. Ces légions de soldats enterrés, grandeur nature, veillèrent en silence pendant plus de deux millénaires sur le repos éternel du premier empereur qui unifia la Chine. Que Qin Shi Huang (IIIe siècle av. J.-C.) ait craint les esprits vengeurs qui l’attendaient dans l’au-delà ou, hypothèse privilégiée par la majorité des archéologues, qu’il ait espéré continuer à régner dans le monde des morts, les gardiens de son tombeau constituent un témoignage inestimable sur la Chine antique.

La découverte de cette armée fut fortuite. En 1974, des paysans qui creusaient un puits mirent au jour un souterrain dissimulant des milliers de soldats et de chevaux en terre cuite, en formation de combat. Au fil des années, le site est devenu si célèbre que nombre de ses caractéristiques sont désormais familières au grand public, notamment le fait que les soldats ont tous des visages (et donc des expressions) différents.

Un documentaire projeté sur place donne un aperçu du contexte historique et des techniques de sculpture employées. Vous pouvez aussi engager un guide (150 ¥) ou utiliser un audioguide (40 ¥, plus 200 ¥ de caution), bien que ce dernier soit parfois superflu car difficile à comprendre et pas très convaincant. Visitez ensuite le site en sens inverse, afin de terminer par la fosse la plus spectaculaire.

Commencez par la fosse n°3, la plus petite, qui contient 72 guerriers et chevaux ; étant donné le nombre d’officiers supérieurs, cela laisse à penser que ce serait l’état-major de l’armée. Il est intéressant de noter que la salle au nord devait être utilisée pour les offrandes sacrificielles précédant une bataille. La fosse n°2 renferme environ 1 300 guerriers et chevaux. Vous pourrez observer cinq soldats de près : un archer agenouillé, un archer debout, un cavalier et sa monture, un officier de rang intermédiaire et un général. La précision des détails – les expressions des visages, les coiffures, les armures et même les lacets des chaussures – tous uniques, laisse pantois.

Protégée par un immense hangar, la fosse n°1, la plus vaste et la plus impressionnante du lot, contiendrait quelque 6 000 soldats et chevaux (seuls 2 000 sont présentés), tous face à l’est et prêts pour le combat. Derrière l’avant-garde, composée de trois rangs d’archers et d’arbalétriers, se tient la troupe, équipée à l’origine de lances, d’épées, de haches et d’armes à longue hampe. L’infanterie était accompagnée de 35 chariots en bois, qui n’ont pas survécu aux outrages du temps.

Presque aussi remarquable que les soldats, une paire de chariots et de chevaux en bronze, exhumée à 20 m à l’ouest du tombeau de Qin Shi Huang. Ils sont aujourd’hui exposés, aux côtés d’armes originales et d’un soldat de grade intermédiaire que l’on peut voir de près, dans un petit musée situé à droite en pénétrant dans l’entrée principale.

L’armée de terre cuite est aisément accessible par les transports publics. Du parking est de la gare ferroviaire de Xī’ān, prenez un bus climatisé vert ou bleu, clairement indiqué en anglais “Terracotta Warriors” (8 ¥, 1 heure, toutes les 10 minutes), jusqu’au dernier arrêt. Ces bus passent par les sources chaudes de Huáqīng et le tombeau de Qin Shi Huang. Le parking qui accueille tous les véhicules est à un quart d’heure à pied du site, en passant par des stands de souvenirs. Le kiosque de la billetterie est près du parking. Des voiturettes électriques font la navette pour 5 ¥. Pour manger sur place, préférez les restaurants de l’autre côté du parking. Du parking, des bus retournent à Xī’ān.

Bīngmǎyǒng ; www.bmy.com.cn ; mars-nov 1 500 ¥, étudiant 75 ¥, déc-fév 120 ¥, étudiant 60 ¥ ; 8h30-17h30 mars-nov, 8h30-17h déc-fév