Bibliothèque de Celsius

L'avis de l'auteur Lonely Planet

ruines

Cette magnifique bibliothèque rend hommage à Celsius Polemaeanus, gouverneur d’Asie Mineure au début du IIe siècle. La bibliothèque, qui faisait à l’origine partie d’un ensemble, a l’air plus grande qu’elle ne l’est en réalité : la façade convexe semble donner de la hauteur aux éléments centraux, et les colonnes et chapiteaux du milieu sont plus gros que ceux des extrémités. Les niches de la façade abritent des statues représentant les Vertus grecques : Arètê (la Bonté), Ennoia (la Pensée), Epistémè (la Connaissance) et Sophia (la Sagesse).

Les originaux sont conservés au musée d’Éphèse de Vienne (la bibliothèque a été rénovée par l’Institut archéologique autrichien).

Elle fut érigée en 114 par le fils de Celsius, le consul Tiberius Julius Aquila, comme en témoigne l’inscription en grec et en latin sur l’escalier de la façade. Celsius fut enseveli sous l’aile ouest de la bibliothèque. L’endroit contenait 12 000 rouleaux, enserrés dans des niches murales, ce qui en faisait la troisième bibliothèque du monde après celles d’Alexandrie et de Pergame. Les précieux documents étaient protégés des variations de température et de l’humidité par un espace d’un mètre entre les murs intérieurs et extérieurs.