Campanile

L'avis de l'auteur Lonely Planet

monument

Reconstruit deux fois depuis son édification en 888, ce campanile de 99 m aurait servi à Galilée pour essayer son télescope en 1609. Modifié au XVIe siècle par Bartolomeo Bon, il fut longtemps jugé trop trapu et disgracieux par les Vénitiens. Il fut pourtant reconstruit à l’identique après son effondrement soudain en 1902. Le sommet de la tour offre une vue à 360 degrés sur la lagune et permet d’admirer la Marangona, la cloche de bronze que l’on entendait, dit-on, jusqu’à l’Arsenal. Au pied du Campanile, la loggia en marbre de Sansovino est résolument profane, avec ses bronzes de divinités païennes comme Minerve, Apollon et Mercure, ou la Paix.

www.basilicasanmarco.it ; Piazza San Marco ; 8 € ; 9h-21h juil-sept, jusqu’à 19h avr-juin et oct, 9h30-15h45 nov-mars ; San Marco