Château de Hohenschwangau

L'avis de l'auteur Lonely Planet

château néogothique

Louis II grandit dans le château de Hohenschwangau, caractérisé par sa façade jaune étincelante, et y passa ensuite ses étés jusqu’à sa mort en 1886. Son père, Maximilien II, fit construire ce palais de style néogothique sur des ruines du XIIe siècle laissées par des chevaliers de Schwangau. Bien moins flamboyant que Neuschwanstein, Hohenschwangau est aussi plus chaleureux. Chaque meuble présent a toujours appartenu aux murs. La principale retouche opérée par Louis II à la mort de son père consista à faire peindre des étoiles sur le plafond de sa chambre, illuminées par des lampes à huile dissimulées.

Ici eut lieu la première rencontre entre Louis II et Richard Wagner. Sur le piano de la Hohenstaufensaal, le compositeur désargenté venait jouer au roi des extraits de ses dernières œuvres. Les fresques de certaines pièces content les mythologies allemandes, notamment celle de Lohengrin le chevalier au cygne, élégant oiseau qui revient en thème récurrent dans tout le château.

Schloss Hohenschwangau ; 08362-930 830 ; www.hohenschwangau.de ; Alpsee­strasse 30 ; tarif plein/réduit 12/11 €, Neuschwanstein inclus 23/21 € ; 8h-17h30 avr à mi-oct, 9h-15h30 mi-oct à mars