Choïjin Lama Khiid

L'avis de l'auteur Lonely Planet

musée

Чойжин Ламын Хийд Музей Ce monastère est un joyau d’architecture à la riche histoire, niché en plein cœur du centre-ville d’Oulan-Bator. Il fut la résidence de Luvsan Haidav Choïjin Lama (“Choïjin” est un titre honorifique décerné à certains moines), oracle de l’État et frère du Bogd Khan. Sa construction débuta en 1904 et s’acheva quatre ans plus tard. Fermé en 1938, il eut probablement terminé démoli s’il n’avait pas été sauvé en 1942 pour servir de musée (à charge) sur le féodalisme. Bien que la liberté de religion ait été restaurée en 1990, Il ne s’agit plus d’un lieu de culte en activité.

Le site compte cinq temples. Le premier temple, à l’entrée, est le Maharaja Süm. Le temple principal comporte des statues de Sakyamuni (le Bouddha historique), du Choïjin Lama et du Baltung Choimba (l’enseignant du Bogd Khan), dont la dépouille momifiée est placée à l’intérieur de la statue. Il abrite aussi quelques beaux thangka et certains des plus beaux masques tsam du pays. Le gongkhang (chapelle protectrice) derrière la salle principale contient le trône de l’oracle et une magnifique statue du couple yab-yum (symbole de l’union sexuelle mystique).

Les autres temples sont le Zuu Süm, consacré au Bouddha Sakyamuni, le Yadam Süm, qui abrite des statues de bois et de bronze de divers dieux, certaines réalisées par le célèbre sculpteur mongol Zanabazar, et l’Amgalan Süm, comprenant un autoportrait de Zanabazar et un petit stupa qu’il aurait rapporté du Tibet.

Le site se trouve près de la rue Jamyn Gunii ; l’entrée est du côté sud

–  ; 11-324 788 ; près de Jamyn Gunii Gudamj ; tarif plein/étudiant/enfant 5 000/2 500/500 T, audioguide 5 000 T ; 9h-19h30 tlj juin-sept, 10h-16h30 mar-sam oct-mai