Couvent des Dames de Sion (Ecce Homo)

L'avis de l'auteur Lonely Planet

site religieux

Ce couvent tient son nom de l’arc de l’Ecce Homo qui enjambe la Via Dolorosa. On pensait autrefois que l’arc, dont une partie est intégrée au mur du couvent, était un vestige de la porte de la forteresse Antonia d’Hérode, où Ponce Pilate présenta Jésus à la foule en proclamant : “Ecce Homo.” (Voici l’homme.) Les archéologues datent aujourd’hui cet arc de triomphe du IIe siècle, pendant le règne d’Hadrien.

À l’intérieur du couvent, au sous-sol, se trouve un réservoir surmonté d’une voûte en berceau, typique de l’époque d’Hadrien. Sur le sol pavé, ou lithostrotos, des dessins représentent les jeux dont se divertissaient les gardes romains, tel le “jeu royal”, un jeu de hasard qui se soldait généralement par la mort d’une jeune recrue – remplacée ensuite par un prisonnier – déguisée en roi.

Le couvent accueille une pension.

www.eccehomoconvent.org ; 41 Via Dolorosa.8h-17h tlj