Comandancia de la Plata

L'avis de l'auteur Lonely Planet

site historique

Caché au sommet d’une crête dentelée, dans une forêt de nuages, ce quartier général des rebelles, isolé et bien camouflé, fut établi par Fidel Castro en 1958 après un an d’errance dans la Sierra Maestra. Il est resté à peu près dans l’état qui était le sien à la fin des années 1950, avec ses 16 édifices en bois tout simples. On mesure à quel point le lieu était stratégique. Le site principal, avec pour point culminant la Casa de Fidel, est accessible par une vaste esplanade, puis on grimpe à travers des arbres épais.

Il faut notamment voir le petit musée, près de l’entrée, la Casa de Fidel, avec ses sept sorties dissimulées afin qu’il puisse s’échapper au cas où il serait découvert, et faire l’ascension escarpée jusqu’à Radio Rebelde, les bâtiments de radiocommunication d’où eurent lieu les premières émissions des rebelles. Les bâtiments du dispensaire se trouvent loin en dessous, le long d’un chemin distinct.

La Comandancia de la Plata est placée sous le contrôle du Centro de Información de Flora y Fauna de Santo Domingo. Les visiteurs désireux de découvrir le décor de la guérilla doivent louer les services d’un guide au quartier général du parc, se faire véhiculer (ou marcher) sur 5 km jusqu’à l’Alto del Naranjo, et effectuer les 4 derniers kilomètres à pied sur une piste boueuse. L’excursion guidée coûte 33 CUC, tarif incluant le transport, l’eau et un en-cas. Vous pourrez l’organiser au comptoir d’Ecotur , à la Villa Santo Domingo.