Inthein

L'avis de l'auteur Lonely Planet

village

(အင္းတိမ္). À l’ouest d’Ywama, un étroit canal envahi de végétation sinue à travers les roseaux jusqu’au village d’Inthein (Indein), sur la rive du lac. L’ambiance irréelle s’estompe alors en un clin d’œil à la vue des bateaux de touristes et des échoppes de souvenirs. Or, malgré la foule, les pagodes en ruine perchées en hauteur conservent un charme incroyable.

Le premier ensemble de stupas délabrés se trouve immédiatement derrière le village. Connu sous le nom de Nyaung Ohak, ces temples sont envahis par la végétation, mais l’on peut encore apercevoir des sculptures en stuc d’animaux, de deva et de chinthe.

De Nyaung Ohak, un escalier couvert gravit la colline, en haut se dresse la paya Shwe Inn Thein, ensemble de 1 054 zedi (stupas) érodés par le temps, la plupart construits aux XVIIe et XVIIIe siècles. Certains penchent dangereusement, tandis que d’autres ont été restaurés. De la colline se déploie sous vos yeux le spectacle du lac et de la vallée. Une vue encore plus grandiose s’offre au regard de quiconque a le courage de grimper jusqu’aux deux autres stupas délabrés postés sur les collines au nord du village, que l’on atteint en suivant un chemin derrière Nyaung Ohak. Les ruines alentour méritent bien 1 ou 2 heures de promenade.

Tous les cinq jours, le marché d’Inthein est l’un des plus importants et des plus animés de la région.