Himeji-jo

L'avis de l'auteur Lonely Planet

château

姫路城 Ce château, classé au patrimoine de l’Unesco, est l’un des rares à avoir survécu dans sa construction d’origine (la plupart des autres sont des reconstructions). Il doit son surnom de Shirasagi-jo (château du Héron blanc) à sa majestueuse façade de plâtre blanc et à sa silhouette imposante, au sommet d’une colline surplombant la plaine. L’édifice présente un donjon principal (tenshu) de cinq niveaux et trois tours plus petites. Il est entouré de douves et de murs défensifs percés d’ouvertures rectangulaires, circulaires ou triangulaires. Les murs du donjon principal sont percés d’ishiotoshi, l’équivalent des meurtrières.

Himeji était une ville fortifiée depuis 1333, mais le château actuel ne fut construit qu’en 1580, par Toyotomi Hideyoshi, puis agrandi une trentaine d’années plus tard par Ikeda Terumasa qui le reçut de Tokugawa Ieyasu en récompense de la victoire de son armée sur les forces de Toyotomi. Dans les siècles qui suivirent, le château fut la demeure successive de 48 seigneurs. Éminemment photogénique, le château apparaît dans de nombreux films, notamment On ne vit que deux fois (Lewis Gilbert, 1967) avec Sean Connery, Kagemusha (1980) et Ran (1985), du célèbre réalisateur Akira Kurosawa.

Le château a rouvert ses portes en 2014 après cinq ans de rénovation. Il faut environ 1 heure 30 pour suivre le parcours fléché. La dernière entrée a lieu au moins une heure avant la fermeture.

château de Himeji ; 68 Honmachi ; 9h-17h sept-mai, 9h-18h juin-août