Kasuga Taisha

L'avis de l'auteur Lonely Planet

sanctuaire shintoïste

春日大社  Fondé au VIIIe siècle, cet immense sanctuaire inscrit sur la Liste du patrimoine mondial se trouve au pied d’une colline dans un secteur très boisé où évoluent des daims sacrés. Jusqu’à la fin du XIXe siècle, le Kasuga Taisha fut reconstruit tous les vingt ans, selon la tradition shintoïste. Ses allées sont ponctuées de centaines de lanternes, et des centaines d’autres sont disposées dans le sanctuaire lui-même. Elles sont allumées lors de la fête des lanternes de Mantoro qui a lieu deux fois par an, début février et mi-août.

Chaque matin à 8h50, le public peut assister aux chants de la cérémonie du chohai dans la Naoraiden (salle de Cérémonie), pendant laquelle une demi-douzaine de prêtres mènent la prière Norito, pour la protection et la paix de la nature et pour le peuple japonais. Cette habitude est née à la suite du grand séisme du Tohoku de 2011.

Le temple principal est entouré de plusieurs sanctuaires annexes, parmi les 61 que compte la ville. Cela vaut la peine de pousser un peu plus loin vers le sud jusqu’au Wakamiya-jinja若宮神社 .

160 Kasugano-cho ; lever-coucher du soleil.