Naiku

L'avis de l'auteur Lonely Planet

sanctuaire shintoïste

内宮  Le sanctuaire intérieur de l’Ise-jingu, qui remonterait au IIIe siècle, est la demeure de la déesse du Soleil, Amaterasu-Omikami, considérée comme la déesse ancestrale de la famille impériale et la gardienne de la nation japonaise. Le Naiku est encore vénéré plus que le Geku car il renferme le miroir sacré de l’empereur, l’un des trois objets impériaux sacrés – les deux autres étant les perles au Palais impérial de Tokyo et l’épée à l’Atsuta-jingu de Nagoya.

Prenez un dépliant en anglais (le même que celui distribué au Geku) au stand juste avant l’entrée du sanctuaire. À côté du stand, le pont Uji-bashi enjambe les eaux limpides de l’Isuzu-gawa et mène à l’enceinte du sanctuaire. Les pèlerins qui entrent se purifient avec l’eau de la rivière dans l’espace appelé mitarashi, à côté du sentier de gravier.

Le sentier se poursuit jusqu’au Goshoden, le bâtiment principal du sanctuaire, le long d’une voie bordée d’immenses cryptomerias. Ici comme au Geku, on ne fait qu’entrapercevoir le haut de l’édifice derrière quatre rangées de palissades. Des caméras de sécurité (mal) dissimulées dans les arbres surveillent ceux qui tenteraient de franchir les barrières.

Pour vous rendre au Naiku, prenez le bus n°51 ou n°55 à l’arrêt 11, devant la sortie sud de la gare d’Ise-shi (prenez la rue principale direction sud) ou à l’arrêt situé dans la rue principale, en face du Geku. Descendez à l’arrêt Naiku-mae. Pour le retour depuis le Naiku, les bus partent de l’arrêt 2. La course en taxi de la gare au Naiku revient à 2 000 ¥ environ.

sanctuaire intérieur