Taiyuin-byo

L'avis de l'auteur Lonely Planet

sanctuaire shintoïste

大猷院廟 Sépulture d’Iemitsu Togukawa (1604-1651), le petit-fils d’Ieyasu, le Taiyuin-byo évoque en plus petit et plus intime le Tosho-gu (entrepôts, tour du tambour, portes de style chinois). Son charme tient aussi au fait qu’il s’élève au cœur d’une forêt de cryptomérias.

Vous remarquerez les dizaines de lanternes, offertes par les daimyo (seigneurs des provinces), et la porte Nio-mon, dont les dieux gardiens Agyo et Ungyo ont l’un une main ouverte en signe d’accueil des cœurs purs, l’autre la paume vers le bas pour repousser les cœurs impurs.

Dans le pavillon principal, les 140 dragons peints au plafond emportent les prières vers le ciel : ceux qui portent des perles s’élèvent, tandis que ceux qui n’en ont pas reviennent pour recueillir d’autres prières.

8h-16h30 avr-oct, 8h-15h30 nov-mars