Tahiti

  1. Accueil
  2. Océanie-Pacifique
  3. Tahiti
  4. Marquises
  5. Kamuihei, Tahakia et Teiipoka

Kamuihei, Tahakia et Teiipoka

L'avis de l'auteur Lonely Planet

sites archéologiques

Ces trois sites adjacents, restaurés en 1998, puis réaménagés pour le festival des Marquises de 2011, se déploient de part et d’autre de la piste, à quelques centaines de mètres avant d’arriver au village. Ils rassemblent tous les éléments architecturaux d’un clan : vestiges des plates-formes d’habitation (pae pae), de lieux de festivités et de réunion (tohua), de sites religieux (meae), pétroglyphes, fosses alimentaires de stockage et banians (arbre sacré). L’importance et le nombre de ces structures témoignent de la forte densité de population qui occupait jadis cette vallée : on estime qu’elle était dix fois supérieure à ce qu’elle est aujourd’hui.

Le site de Kamuihei est le plus spectaculaire, ne serait-ce que pour l’ambiance étrange qui se dégage de cet amas de gros blocs basaltiques couverts de mousse. La présence d’énormes banians renforce cette impression. Aucune datation n’a encore été faite. De l’autre côté de la piste s’étend un autre tohua restauré, celui de Tahakia, et quelques pae pae. Ce site était celui du clan du guerrier Keikahanui. Un panneau explicatif a été installé, mais, en l’absence de fléchage, il n’est pas très facile de trouver par soi-même certains vestiges, notamment les superbes pétroglyphes qui ornent deux grosses pierres, sur le site de Teiipoka ; ils représentent des figures humaines, des oiseaux, des chiens, des tortues, des cercles concentriques et des poissons (dont un regalec, qui ressemble au mahi mahi). Faites-vous accompagner par un guide (adressez-vous au restaurant Chez Yvonne, au village ; voir p. 262).

accès libre