Labranda

L'avis de l'auteur Lonely Planet

ruines

Accroché à une colline escarpée, dans le secteur qui approvisionnait en eau la cité antique de Mylasa (Milas), le site de Labranda est entouré de pinèdes odorantes, domaine des apiculteurs. Le site a très tôt été un lieu sacré, où le culte d’un dieu se perpétuait depuis le VIe siècle av. J.-C., voire bien avant. Le lieu fut ensuite dédié à Zeus, sous l’égide de Milas. Le grand temple de Zeus honore le dieu en tant que guerrier (Stratios ou Labraundos, le “porteur de hache”). On sait avec certitude que des fêtes religieuses et des Jeux olympiques se déroulèrent à Labranda ; un oracle y officia peut-être.

L’embranchement pour Labranda est indiqué sur la nationale, au nord de Milas (sur la route du lac Bafa). De là, il reste encore 14 km à parcourir jusqu’au site ; si vous n’êtes pas motorisé, prenez un taxi à Milas (40 ₺, 1 heure d’attente incluse).

5 ₺ ; 8h-19h l’été, 8h-17h l’hiver