• Lavra haute

L'avis de l'auteur Lonely Planet

L’entrée principale pour la lavra haute se fait par l’église de la Trinité (Троїцька надбрамна церква ; Troitska Nadbramna Tserkva), exemple bien conservé d’architecture ruthène du début du XIIe siècle. Reconstruite au XVIIIe siècle, elle servait de tour de guet et faisait partie des fortifications du monastère. Ses riches fresques et son autel doré valent le coup d’œil. Pour accéder à l’église, prenez à gauche immédiatement après la porte principale. C’est aussi dans cette partie nord-ouest du domaine que se dresse la petite église Saint-Nicolas (Церква Св Миколая), de la fin du XVIIe siècle, laquelle arbore une coupole bleue ornée d’étoiles dorées. C’est aujourd’hui un bâtiment administratif.

De retour sur le chemin principal, impossible de manquer les sept coupoles brillantes de la cathédrale de la Dormition (Успенський собор ; Ouspensky sobor), réplique, terminée en 2000, de la célèbre cathédrale originelle, détruite durant la Seconde Guerre mondiale – très certainement par des partisans soviétiques, même si les historiens prorusses accusent encore les nazis. On ne peut y entrer que pendant les services, en général le samedi à 17h et le dimanche à 7h. Le gros rocher sur la place, entre la cathédrale et le clocher, est un fragment de la cathédrale d’origine.

Le grand clocher (Дзвіниця) surplombe la cathédrale du haut de ses 96,5 m. Gravir les 174 marches jusqu’au sommet est une expérience marquante, mais ce clocher, fermé pour rénovations en 2005, n’avait toujours pas rouvert lors de notre passage.

Sous le clocher, côté sud, vous attend le musée de la MicrominiatureМузей мікромініатюр  Il offre aux moins portés sur la religion de quoi s’occuper dans ce lieu sacré, et il est très fréquenté. Des files d’attente (étonnamment bien organisées pour une ville comme Kiev) se forment devant les minuscules créations de l’artiste N. Siadristy. Le livre le plus petit du monde, renfermant quelques vers de Chevtchenko, le poète national, un échiquier dessiné sur la tête d’un clou, une balalaïka aux cordes quarante fois moins larges qu’un cheveu humain et une puce dotée de fers à cheval dorés ne sont que quelques-unes des œuvres sorties de l’imagination de l’artiste. Elles sont si petites qu’il faut un microscope pour les observer. En attendant votre tour, vous pourrez patienter en lisant les légendes en anglais, si vous connaissez cette langue.

Le groupe de bâtiments situé juste au sud de la cathédrale de la Dormition comprend l’excellent musée des Arts populaires et décoratifs ukrainiensМузей українського фольклору та прикладного мистецтва ;, où l’on admire une vaste collection de vêtements, tapis, bijoux, céramiques et autres superbes articles produits par des générations et des générations d’artisans ukrainiens. Tout près se trouve l’église-réfectoire Saints-Antoine-et-Théodose (Трапезна церква Св Антонія та Феодосія), coiffée de sa célèbre coupole rayée d’or (1885-1905). La salle principale couverte d’un dôme, lieu de culte toujours en activité, évoque un peu la basilique Sainte-Sophie d’Istanbul, avec sa rangée de petites fenêtres étroites placées tout autour de la base du tympan. De splendides scènes bibliques, portraits de saints et dessins de style Art nouveau décorent les murs. Le réfectoire (Трапезна палата) orné de fresques, attaché à l’église, vaut à lui seul le détour.

Le musée des Trésors historiquesМузей історичних коштовностей України , derrière la cathédrale de la Dormition, est consacré aux pierres et métaux précieux découverts en Ukraine et aux bijoux fabriqués avec eux. Clou de la collection, les fabuleux bijoux en or réalisés pour les Scythes par les colons grecs de la mer Noire proviennent pour la plupart de deux sépultures du IVe siècle av. J.-C. : le tumulus de Tolstaya Moguila, dans les environs de Dnipropetrovsk, et le tumulus de Gaïmana, de la région de Zaporijjia.

Pour accéder à la lavra inférieure depuis la lavra supérieure, trouvez le chemin derrière l’église-réfectoire Saints-Antoine-et-Théodose, et descendez sous les arcs-boutants.

20 uah ; 9h30-13h30 et 14h30-18h mer-lun. 20 uah ; 10h-18h lun, mer et jeu, jusqu’à 20h ven et sam) (; 30 uah ; 10h-16h45 mar-dim