Le Taş Han et ses environs

L'avis de l'auteur Lonely Planet

archictecture

Ce caravansérail ottoman du XVIIe siècle renferme un atelier et, dans la cour, un café. Des boutiques réparties sur deux étages vendent un mélange de vêtements locaux, d’objets en cuivre et de tableaux d’un goût douteux.

Les rues derrière sont jalonnées de maisons ottomanes à pans de bois. Des échoppes proposent de l’artisanat, notamment des yazma (foulards), des kilims et des tapis noués, dont certains motifs ont été introduits par les réfugiés afghans ayant trouvé refuge ici après l’invasion soviétique des années 1980.

Sur le GOP Bulvarı, face au Taş Han, le marché aux légumes se tient autour de la Hatuniye Camii et de la medersa en ruine, érigés en 1485 sous le sultan Beyazıt II.

Quelques centaines de mètres au nord du caravansérail, du même côté de la rue, derrière des étals de sandales en plastique, s’élève le Sümbül Baba Türbesi (1291), un tombeau seldjoukide octogonal. La route voisine monte à la citadelle (1 km) du Ve siècle, restaurée aux époques seldjoukide et ottomane. Il n’en reste presque rien, sinon le panorama. Les voyageuses éviteront de s’y rendre seules.

GOP Bulvarı ; 8h-20h