Maïdan Nezalejnosti

L'avis de l'auteur Lonely Planet

place

майдан Незалежності ; . Que ce soit pour faire la fête ou la révolution, dès que les Ukrainiens ont besoin d’un lieu de rassemblement (ce qui leur arrive souvent), ils utilisent la place de l’Indépendance. Le phénomène est nouveau, tout comme le nom de cette esplanade aux nombreuses fontaines, bordée de bâtiments de l’époque stalinienne. À la place d’honneur, au sommet de la colonne de l’Indépendance, trône une femme ailée, d’un kitsch post-soviétique.

Cette place, jadis de la “révolution d’Octobre”, ne connut aucun événement remarquable, jusqu’à ce que des étudiants militant pour l’indépendance la transforment au début des années 1990 en campement de fortune. Après la chute de l’URSS, le besoin de changement était si fort que même le mot ploshcha (place), pourtant parfaitement ukrainien, sonnait trop russe. Dans le grenier linguistique de la nation, on sauva alors de l’oubli le terme maïdan, dérivé de l’arabe medina.

Depuis, festivités et manifestations impressionnantes se succèdent sur le maïdan. La “révolution orange” le propulsa sous les feux de la rampe en 2004. Des graffitis de l’époque, protégés, sont visibles sur la colonne de la poste. Les télévisions du monde entier étaient à nouveau présentes l’année d’après pour le concours Eurovision de la chanson, puis pour l’Euro de football en 2012.

Plus récemment, c’est sur le maïdan, rebaptisé Euromaïdan, que se sont déroulés les événements sanglants de février 2014.

place de l’Indépendance ; Maïdan Nezalejnosti