Jardin Majorelle

L'avis de l'auteur Lonely Planet

jardins

Créé par le peintre Jacques Majorelle dans les années 1920, le jardin a été racheté en 1980 par le couturier Yves Saint Laurent et son compagnon Pierre Bergé. Au moment de son rachat, le jardin était à l’abandon depuis les années 1950 et la construction d’un hôtel était même prévue. Les deux hommes vont restaurer la maison et les jardins dans le style de son créateur. Grâce aux efforts de l’ethno­botaniste marrakchi Abderrazak Benchaâbane, le jardin Majorelle, planté en 1924, abrite aujourd’hui 300 espèces de plantes des cinq continents.

Venez au moins pour l’atelier Art déco de Majorelle : il accueille le Musée berbère, de loin l’un des musées les mieux présentés du pays, qui propose un riche panorama de la population indigène du Maroc à travers quelque 600 pièces : objets en bois, cuir et métal, textiles, instruments de musique, vêtements religieux et costumes régionaux traditionnels. L’une des salles les plus remarquables est une pièce noire octogonale présentant une somptueuse collection de bijoux ciselés, en filigrane et émaillés, se reflétant à l’infini sous le ciel étoilé du désert.

On sort du musée par une boutique remplie de beaux livres et de souvenirs coûteux : pantoufles bleu Majorelle, parfums et coussins brodés YSL. Un musée consacré à Yves Saint Laurent doit ouvrir dans ces jardins à l’automne 2017.

0524 31 30 47 ; www.jardinmajorelle.com ; angle av. Yacoub el-Mansour et av. Moulay Abdullah ; 8h-18h, 8h-17h30 oct-avr